Bienvenu au campus doré d'Infosys / La face cachée de l'Entreprise 2.0 …

Bienvenu au campus doré d'Infosys (Les Echos)Un reportage au coeur du centre du très luxueux campus d'Infosys, à Mysore, qui nous rappelle combien la SSII indienne, ainsi que l'éco-système des sociétés de services indiennes, contribuent à façonner un paysage IT au pays et à former une élite qui rêve d'aller conquérir les Etats-Unis.

Bienvenu au campus doré d'Infosys (Les Echos)
Un reportage au coeur du centre du très luxueux campus d'Infosys, à Mysore, qui nous rappelle combien la SSII indienne, ainsi que l'éco-système des sociétés de services indiennes, contribuent à façonner un paysage IT au pays et à former une élite qui rêve d'aller conquérir les Etats-Unis. Notons au passage que LeMagIT suit de très près l'évolution du marché indien et celles de ses SSII (Lire également notre blog Indi@).

La face cachée de l'Entreprise 2.0 (nonfiction.fr)
Vous avez dit Entreprise 2.0 ? Le site nonfiction.fr se livre à un décryptage des enjeux qui se cachent derrière la très en vogue appellation Entreprise 2.0. Un sceau que de nombreuses entreprises aimeraient se voir apposer, mais sans véritablement comprendre ses mécanismes ou encore savoir si la promesse qu'elle tient - celle d'une collaboration entre employés, d'une connexion permanente, d'un monde mobile - sont réalisables dans  leur propre environnement.

RIM : grande braderie (Bloomberg)

Avec la chute du titre, provoquée par des résultats catastrophiques, RIM est devenu une cible de choix pour quelque poids du secteur en mal de mobilité ou tentés d'avaler un concurrent à bas prix, rapportent nos confrères. Mais qui ? Microsoft, répondent-ils, même si Redmond s'est trouvé en Nokia un ami. Et Dell, qui pourrait bien être attiré par un acteur influent mais bradé.

L'épopée MySpace (Businessweek)
Nos confrères reviennent dans un long article sur l'épopée de MySpace, qui fut un temps le plus grand réseau social du marché  - devant Facebook -, qui a séduit Monsieur Murdock avant de finalement entamer une descente aux enfers. Echecs, erreurs …pourquoi MySpace a sombré et entamé sa dernière partition.

La déception du cloud (Networlworld)
Et patatra ! Une étude Symantec vient jouer les trouble-fêtes dans les belles promesses de la virtualisation et du cloud. Les utilisateurs seraient pour certains d'entre eux déçus… et pas uniquement pour des raisons de sécurité - ce qui aujourd'hui soulève maintes questions - , mais également pour le manque de scalabilité et de  rapidité de provisioning de ressources dans le Cloud. Deux piliers de l'informatique en nuage souvent mis en avant par les fournisseurs de cloud pour vanter ses mérites.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close