BPMN 2.0 et interopérabilité / NKM chez Linagora …

Unis autour un BPMN 2.0 interopérable (Intelligent Enterprise)Bruce Silver lance un véritable appel à l’interopérabilité des outils supportant le standard de modélisation de business process, BPMN 2.0. Encore à l’état d’ébauche, les travaux sur la normalisation ne semblent pas prendre le problème par le bon bout.

Unis autour un BPMN 2.0 interopérable (Intelligent Enterprise)
Bruce Silver lance un véritable appel à l’interopérabilité des outils supportant le standard de modélisation de business process, BPMN 2.0. Encore à l’état d’ébauche, les travaux sur la normalisation ne semblent pas prendre le problème par le bon bout. Inadmissible, donc Bruce demande à l’écosystème dans son ensemble de faire entendre sa voix afin que tout le monde pousse dans le même sens.

NKM reçu chez Linagora (Toolinux)

Le Plan de relance numérique semble donner des ailes à l’Open Source et notamment Linagora, qui pour l’inauguration de ses nouveaux locaux flambants neufs de Puteau, reçoit NKM. Une secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique, qui dans cet antre du Libre high-tech, confirme que l’Open Source ne sera pas oublié dans le Plan de relance numérique. Et justement, chez Linagora, on aime bien entendre ça, surtout chez soi.

Kremlayndex : le Google du gouvernement russe (Owni)
A l’heure où tous les regards sont tournés vers la Chine et ses principes de censure sur le terrain de la recherche en ligne, le gouvernement russe construit son propre moteur de recherche. Déjà baptisé “Kremlayndex”, le projet qui doit voir le jour dans un an est entre les mains du service de communication du parti, à la tête de l’état... Mais avec un marché déjà foisonnant, on s’interroge sur les intentions du gouvernement qui dépense 100 millions de dollars dans son moteur.

Développeurs Open Source : le petit plus (TRCB)

Les développeurs ont ce petit quelque chose de plus qui fait la différence, semblent raconter notre confrères. Plus vigilants, généralement passionnés, c’est pour ces qualités que les entreprises devraient y regarder à deux fois. Surtout que leur code est ouvert et donc consultable par les RH...

Du rachat de Palm (NetworkWorld)

Mais pourquoi chercherait-on à racheter Palm, s’interrogent nos confrères, qui cite notamment des analystes qui prétendent que le groupe n’intéresserait que des petits constructeurs chinois, comme ZTE ou Huawei. A moins que ce soit webOS la clé de l’énigme. Le système est suffisamment innovant, performant et répondant aux critères des smartphones de dernière générations pour attirer les convoitises de quiconque souhaiterait entrer dans l’arène de la téléphonie mobile. Contre l’iPhone...

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close