Linux : merci Microsoft, mais peut mieux faire / Quelle architecture pour les datacenters …

Linux dit merci à Microsoft, mais attend plus (The Register) En versant dans l'Open Source des milliers de ligne de code, Microsoft a gagné de la reconnaissance parmi certains membres éminents de la communauté Linux.

Linux dit merci à Microsoft, mais attend plus (The Register)

En versant dans l'Open Source des milliers de ligne de code, Microsoft a gagné de la reconnaissance parmi certains membres éminents de la communauté Linux. Mais pourrait aller plus loin, explique Jim Zemblin, le patron de la Linux Foundation, qui invite Microsoft à licencier ses brevets auprès de l'OIN (Open Invention Network), organisation soutenue et financée par des éditeurs et contructeurs pour fournir une protection à la communauté Linux contre tout problème juridique lié à la propriété intellectuelle. Ce qui reviendrait pour le premier éditeur mondial à renoncer à tous ses droits et à s'engager à ne plus poursuivre les sociétés qui auraient violé ses brevets. Jim Zemblin espère sans doute que les récents déboires juridiques de Microsoft auront définitivement dégouté Redmond du système des brevets logiciels.

Conception de datacenter : Microsoft se frotte à des univertaires (Network World)

Nos confrères se sont intéressés à un débat entre Microsoft et des universitaires autour de la conception et l'architecture – notamment au niveau des machines virtuelles -  d'un datacenter. Deux approches et deux conceptions différentes s'y confrontent. Selon notre confrère, Redmond a un coup d'avance.

Les consultants tuent-ils le Cloud ? (The Intelligent Enterprise)

Attention à ne pas embaucher de mauvais consultant en matière de Cloud Computing, nous prévient David Linthicum. Il dresse un portrait peu élogieux de certains donneurs de conseil qui en suivant trop les tendances, en ne maîtrisant pas assez les technologies ou en s'alliant d'un peu trop près avec des éditeurs, donnent aux entreprises la possibilité de toucher du doigt le nuage... pour mieux les en dégoûter.

Microsoft : le juste prix des Apps (Informationweek)

Avec MarketPlace, Microsoft ne veut pas, juré craché, copier le AppStore d'Apple. Et tente de se démarquer en donnant la possibilité aux développeurs de gagner plus d'argent en vendant leurs applications plus cher.

Linux : trou à boucher (Computerworld)

« Tous les logiciels ont des soucis de sécurité, y compris Linux. » C'est ainsi que débute le billet de Steven J. Vaughan-Nichols, qui explique qu'une faille hante la plupart des protocoles réseaux, intégrés également à Linux. Des failles certes peu médiatisées, mais facilement exploitables. D'où un empressement des éditeurs des grosses distributions a patcher lesdits trous.

Libérer l'Icann (LesEchos.fr)

Nicolas Arpagian signe une chronique dans les Echos où il rappelle la partie de bras de fer qui se joue actuellement entre l'Europe et les Etats-Unis au sujet de la gouvernance d'Internet. Après le très conservateur Bush en faveur d'une Icann 100% américaine, l'ère Obama donnait des signes d'espoir... La partie n'est pourtant pas gagnée pour les Européens. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close