Brevets : Apple condamné à payer près de 370 millions de dollars

Au petit jeu des brevets, tout un chacun finit un jour par passer à la caisse.

Au petit jeu des brevets, tout un chacun finit un jour par passer à la caisse. C'est cette devise que peut méditer Apple, qui vient d'être condamné à verser 368,2 millions de dollars à la société VirnetX par un jury fédéral. Cette dernière, qui est spécialisée dans le dépôt de brevets et le licensing de technologies (une activité à part entière aux Etats-Unis), poursuivait Apple pour la fonction de création de réseaux privés virtuels de FaceTime, l'outil de communication vidéo conçu par Cupertino. Selon la plainte, Apple viole 4 brevets détenus par VirnetX. Comme souvent en pareil cas, la firme à la pomme a nié toute violation de ces brevets et affirmé qu'ils n'étaient pas valides. VirnetX, qui a déjà gagné 200 millions de dollars à la faveur d'un accord signé en 2010 avec Microsoft, réclamait initialement 708 millions de dollars à Apple. La société a également déposé des plaintes contre Cisco, Avaya et Siemens, des affaires qui devraient être jugées en mars prochain. Rappelons que, fin août, Apple avait

gagné son procès en violation de brevets contre Samsung, obtenant du Coréen 1,05 milliard de dollars de dommages et intérêts.

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close