Isabelle Attard demande de détailler leur mise en application de la circulaire Ayrault

Le 28 mai dernier, la député écologiste Isabelle Attard a interpellé les 37 ministres du gouvernement sur l’état d’avancement de la mise en application de la circulaire Ayrault dans chacun des ministères.

Le 28 mai dernier, la député écologiste Isabelle Attard a interpellé les 37 ministres du gouvernement sur l’état d’avancement de la mise en application de la circulaire Ayrault dans chacun des ministères. Par voie de

question écrite, la député du Calvados souhaite connaître le plan d’action mis en place dans les ministères concernant l’intégration des logiciels libres, rappelant les fondements de la dite circulaire qui «incitait les ministres à l'utilisation des logiciels libres dans leurs services». Elle souhaite notamment savoir « quelles suites ont été données à cette circulaire, notamment les études d'opportunités de migration de logiciels, l'intégration de ce critère dans les appels d'offres, les projets de migration de logiciels propriétaires vers des logiciels libres ou encore la mise à disposition des sources de logiciels développés en interne ou par un prestataire, au sein du ministère et de l'intégralité des administrations qui en dépendent», révèle le texte de cette question écrite. La député demande également à chaque ministère de détailler le montant des dépenses en logiciels libres et propriétaires depuis 2008. Cette député avait déjà interpellé le gouvernement sur

cette question des dépenses en logiciels, demandant alors le montant dépensé en logiciels Microsoft en 2011 par chacun des services de la fonction publique d'État. Dans sa réponse, le ministère du Budget avait évalué ce montant en solutions Microsoft, pour l’année 2011, à 53,9 M€ -pour l’Etat seul- , dont 10,2 M€  en logiciels pré-installés, 19,8 M€ en achats de licences et 23,9 M€ en location de licences et de services. En avril dernier, le BOAMP a publié un appel d’offres interministériel, portant sur la fourniture de PC, portables, tablettes et autres imprimantes et scanners, qui demandait pour la première fois

une véritable certification des équipements sur Ubuntu.   

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close