L’AIFE confirme le retour à la normale de Chorus

Chorus, le progiciel comptable de l’Etat, en panne depuis mercredi 19 juin, est redevenu opérationnel ce lundi 24 juin à 0 heure, a confirmé l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat, qui pilote le fonctionnement et les évolutions de l’application) dans un communiqué. Vendredi 21 juin, LeMagIT révélait qu’un incident intervenu dans un datacenter de Bull deux jours plus tôt avait stoppé le cœur de Chorus, laissant plusieurs milliers d’agents de l’Etat sans accès à l’application.

Chorus, le progiciel comptable de l’Etat, en panne depuis mercredi 19 juin, est redevenu opérationnel ce lundi 24 juin à 0 heure, a confirmé l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat, qui pilote le fonctionnement et les évolutions de l’application) dans un communiqué. 

Vendredi 21 juin, LeMagIT révélait qu’un incident intervenu dans un datacenter de Bull deux jours plus tôt avait stoppé le cœur de Chorus, laissant plusieurs milliers d’agents de l’Etat sans accès à l’application. L’agence confirme également que l’origine de la panne est due à un « incident exceptionnel provoqué par une erreur dans l’intervention d’un sous-traitant de Bull ». Evénement qui a déclenché une réaction en chaîne, notamment le déclenchement du système d’incendie, dégradant alors une baie de stockage, « sans possibilité de récupérer les données ». 

« Malgré une mobilisation continue durant la nuit de mercredi à jeudi des personnels de l’AIFE, de ses prestataires et des experts les plus pointus en matière de baies de stockage, il n’a pas été possible de rétablir la cohérence des données, compte tenu de la défaillance de trop nombreux composants », relate l’agence. 

Sur la base de ce constat d'échec, le plan de reprise d’activité a été mis en œuvre et a permis de restaurer les données sauvegardées avant l’accident, indique l’agence, précisant qu’aucune anomalie concernant leur cohérence et leur intégrité n’a été repérée. 

Selon l’AIFE, la « quasi-totalité » des règlements en attente ont été traités pendant le week-end. « Un fichier de 13 400 virements pour un montant de 181 M€ a été confectionné ce week-end et remis à la Banque de France ce lundi matin afin de payer immédiatement les factures en instance depuis mercredi », affirme l’agence, qui ajoute « poursuivre le règlement de l’incident sur le plan juridique et financier avec son prestataire, la société Bull ».  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close