Cet article fait partie de notre guide: Prism : un scandale aux vastes retombées

Edward Snowden confirme : Stuxnet était bien une attaque américano-israélienne

Depuis les premières apparitions de Stuxnet en 2005, le Etats-Unis et Israël sont régulièrement pointés du doigt comme étant à l’origine de ce malware qui devait cibler prioritairement les centrales nucléaires iraniennes.

Depuis les premières apparitions de Stuxnet en 2005, le Etats-Unis et Israël sont régulièrement pointés du doigt comme étant à l’origine de ce malware qui devait cibler prioritairement les centrales nucléaires iraniennes. Jusqu’à présent, aucune preuve réelle n’avait pu étayer ces soupçons. 

Der Spiegel, l’hebdomadaire allemand, vient de publier une interview de trois pages d’Edward Snowden par Jacob Appelbaum et Laura Pautras, où le lanceur d’alerte confirme la paternité de Stuxnet. A la question « La NSA a-t-elle créé Stuxnet ? », Snowden répond : « La NSA et Israël l’ont co-écrit. » Cette interview, réalisée par mail alors qu’Edward Snowden n’avait pas encore rendu public les agissements de la NSA, confirme par ailleurs que l’établissement du programme Prism n’a été possible que parce que la NSA a reçu l’aide d’agences internationales, comme celle émanant du Royaume-Uni avec le programme Tempora. Il précise d’ailleurs que l’agence est « liée aux Allemands comme avec la plupart des pays occidentaux. Par exemple, nous leur indiquons qu’une personne que nous recherchons vole dans leurs espaces aériens pour qu’ils nous le remettent. Ils ne nous demandent pas de justifier comment nous sommes au courant, et vice-versa, pour isoler leurs leaders politiques des conséquences désastreuses d’une telle violation de la vie privée. »

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close