SAP a réalisé moins de 1% de son CA dans le cloud au premier trimestre

En attendant la finalisation de l'acquisition du spécialiste des outils RH en mode SaaS SuccessFactors, SAP reste un nain dans le monde du cloud. Les revenus dérivés de ses offres SaaS, quoique en progression de plus de 700%, n'ont ainsi représenté que 0,86% de son CA au premier trimestre 2012.

Malgré une progression de 725% de ses revenus dérivés du cloud au premier trimestre 2012, SAP reste un nain sur le secteur, du moins dans l’attente de l’intégration finale de SuccessFactors. Les résultats du géant allemand du logiciel, publiés hier, mettent ainsi en lumière la grande faiblesse des revenus cloud de l’éditeur allemand, avec à peine 29 M€ de CA cloud sur un total de 3,35 Md€. Le reflet d’une conversion tardive au modèle SaaS.

Evolution du CA trimestriel des offres en mode SaaS de SAP.

Selon SAP, les revenus dérivés des abonnements et du support de ses logiciels en mode SaaS n'avaient que péniblement atteint 18 M$ en 2011 - soit une progression de 28 % par rapport aux 14 M$ de 2010 -, bien loin de ce que l’on pouvait attendre d’un éditeur comme le géant allemand. Ces 18 M$ ne représentaient alors que 0,12 % du chiffre d’affaires global. L’annonce des résultats du premier trimestre 2012 marque donc une amélioration, les revenus cloud représentant désormais 0,86 % du CA. Cela reste toutefois bien loin de ce que réalisent la plupart des concurrents. D’autres spécialistes des progiciels comme le Français Cegid réalisent ainsi déjà près de 10 % de leur CA avec les déclinaisons SaaS de leurs produits et l'Anglais Sage aurait franchi la barre des 5 %.

Le rachat de SuccessFactors devrait permettre à l’éditeur allemand de doper de façon significative ces chiffres. Le spécialiste des solutions de gestion des ressources humaines et de gestion des talents en mode SaaS a ainsi engrangé près de 100 M$ de CA pour son dernier trimestre fiscal (clos le 31 décembre) soit une progression de près de 66 % par rapport à l’année antérieure.

SAP entend aussi continuer à pousser de façon plus active ses propres offres en nuage et notamment BusinessByDesign, sa suite d’outils ERP pour les PME, mais aussi BusinessOne On-Demand, la déclinaison en mode SaaS de sa suite pour les PME de taille intermédiaire et les filiales de grands groupes.

 

Pour approfondir sur Applications et services

- ANNONCES GOOGLE

Close