CloudWatt : un premier service annoncé et un poids lourd pour la communication, Teddy Riner

L’opérateur de services cloud dévoile un premier service de stockage en cloud avec 50 Go de capacité offert à tous les professionnels… Numergy reste discret tandis que Bouygues Telecom avance prudemment.

A défaut de services de Cloud opérationnels, CloudWatt dispose désormais d’une mascotte en la personne de Teddy Riner [ la prudence naturelle de ce journaliste aurait dû lui éviter de qualifier de mascotte un Judoka champion olympique de 2 mètres 04 et pesant 131 Kg, au cas où ce dernier soit aussi utilisé pour faire taire les critiques…]. Le champion interviendra dans une série de spots publicitaires qu’entend diffuser Cloudwatt à la télévision dès cette semaine. On sait désormais au moins dans quoi passeront une partie des 75 M€ investit par l’Etat dans la firme dans le cadre du grand emprunt.

Le communiqué diffusé par Cloudwatt pour annoncer la bonne nouvelle confirme par ailleurs que le fournisseur de services cloud entend bien lancer ses premières offres à la fin du mois (son directeur technique avait à l’origine annoncé un lancement en bêta pour la mi-décembre 2012).

50 Go de stockage en cloud gratuits pour les professionnels

La première sera une offre de stockage de 50 Go de stockage que la firme offrira gratuitement à toutes les entreprises et professionnels. Selon nos informations, la firme voulait à l’origine lancer un service de type « Dropbox » pour les entreprises, mais le communiqué transmis hier ne précise pas si les 50 Go de capacité offerts sont accompagnés par un quelconque service de synchronisation, de partage ou de backup de données.Selon nos informations, en revanche, Cloudwatt s’appuiera sur des baies de stockage économiques Dell Powervault pour son stockage. La firme continuerait en revanche à essuyer les plâtres sur son implémentation OpenStack avec notamment des questions persistantes sur son architecture réseau. On devrait en savoir plus dans les semaines qui viennent lorsque Cloudwatt en dira plus sur ses offres. La concurrence reste discrèteChez l'autre grand acteur du cloud souverain, Numergy (filiale de Bull et SFR et de la Caisse des Dépôts), le silence est en revanche toujours assourdissant, la firme n'ayant officiellement à ce jour présenté que son organigramme. Bouygues Télécom avance quant à lui très prudemment. L’opérateur a fait le choix de se lancer dans les services de cloud d’infrastructure en s'appuyant sur un partenariat avec Microsoft. Dans un premier temps, les services de l'opérateur s'appuient ainsi sur l'infrastructure d'Azure, même sur une infrastructure propre à l'opérateur est prévue pour le premier semestre. Bouygues Télécom propose aussi un service de backup en cloud, cette fois-ci franco-français, puisqu'il est basé sur la technologie d’Oodrive.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close