Red Hat publie le code source de sa plate-forme PaaS

Comme il l'avait promis il y a un an lors du lancement de sa solution de PaaS OpenShift, l'éditeur a publié hier le code source de sa plate-forme. la question est désormais de savoir si cette ouverture n'est pas trop tardive pour contrer l'avantage pris par un acteur comme VMware avec sa propre plate-forme PaaS, Cloud Foundry.

Le logo d'OpenShift.

Comme il l'avait annoncé il y a presque un an lors du lancement de son service PaaS OpenShift (fruit de l'acquisition de Makara) sur l'infrastructure d'Amazon, Red Hat a publié hier le code source de sa plate-forme, sous le nom OpenShift Origin. Cette libération du code d'OpenShift devrait permettre à la solution de PaaS de Red Hat d'être déployée aussi bien dans des contextes de cloud privé que dans des contextes de cloud public et ce sur à peu près tout type d'infrastructure (et notamment OpenStack).

Depuis plusieurs années (et notamment depuis l'acquisition de JBoss), Red Hat, ne cache pas son ambition de se développer hors des systèmes d'exploitation, à l'instar de ce qu'ont déjà réalisé des acteurs comme Microsoft ou VMware. JBoss avait été un élément important de cette ambition, mais l'irruption du cloud a semble-t-il mis en caillou dans le bel engrenage imaginé par Red Hat. En retard sur la virtualisation et en retard sur le cloud, l'éditeur a été pris de vitesse par plusieurs acteurs sur le marché de l'infrastructure et des plates-formes logicielles en cloud. Ubuntu par exemple a bougé beaucoup plus vite que Red Hat dans le cadre du développement d'OpenStack et des acteurs comme Microsoft, SalesForce, Engine Yard, VMware ou Google ont été bien plus véloces que lui sur le marché du PaaS. L'acquisition de Makara à la fin de 2010 avait été un aveu implicite du retard pris par Red Hat mais avait rassuré sur la stratégie de l'éditeur. La publication du code source d'OpenShift est, près de 18 mois plus tard, le signe que la machine Red Hat fonctionne de nouveau à plein régime.

Techniquement OpenShift Origin fournit une plate-forme de PaaS Java, Ruby, Perl, PHP et Python. La plate-forme supporte aussi le framework Javascript serveur node.js, promu par Joyent. La plate-forme est disponible sous licence Apache V2 et est téléchargeable depuis le site de Red Hat (sous la forme de code source ou de LiveCD). La publication du code source d'OpenShift s'accompagne d'un toilettage de l'offre Paas en nuage sur le cloud Amazon : Red Hat a en effet décidé d'unifier les trois versions jusqu'alors disponibles. C'en est donc fini des versions Express, Flex et Power. Il n'y a désormais plus qu'une seule et unique version de la plate-forme. la bataille avec les VMware Cloud Foundry, Microsoft Azure et consorts peut désormais vraiment commencer...

Pour approfondir sur PaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close