Cet article fait partie de notre guide: Openworld / JavaOne 2013 : les grandes annonces

Openworld 2013 : Quel ROI pour l'option multitenant d'Oracle

Oracle a récemment annoncé le lancement d’Oracle Database 12c Multitenant, une option payante à sa base de données jusqu’alors connue sous le nom de Pluggable Database. À l’occasion d’Openworld, LeMagIT revient sur cette option avec Alex Gorbachev, le CTO du Pythian Group, un cabinet de conseil en SGBD.

Oracle a récemment annoncé le lancement d’Oracle Database 12c Multitenant, une option payante à sa base de données jusqu’alors connue sous le nom de Pluggable Database. À l’occasion d’Openworld, LeMagIT revient sur cette option avec Alex Gorbachev, le CTO du Pythian Group, un cabinet de conseil en SGBD.

LeMagIT : Vous attendiez-vous à ce que l’option Multitenant coûte plus cher que l’édition Entreprise ?

Alex Gorbachev : Si vous regardez l’histoire récente des nouvelles versions d’Oracle database, vous remarquerez que les fonctions les plus remarquables sont toujours fournies sous la forme d’options supplémentaires payantes, qu’il s’agisse d’Oracle Real Application Clusters (RAC), Real Application Testing, Diagnostic Pack ou Active Data Guard. Pour Oracle, la commercialisation de ces options est une façon d’extraire plus de revenus de sa base installée.

Le module Pluggable Database étant une évolution architecturale importante, il était prévisible qu’il serait licencié de façon additionnelle. De ce fait, l’option multitenant payante n’est pas une surprise pour moi.

Il est raisonnable de la part des clients de s’attendre à payer un peu plus cher pour une option logicielle si elle se traduit par des gains de TCO. Oracle est toujours essentiellement un éditeur, même avec l’acquisition de Sun. De ce fait, pour eux, facturer les clients un tarif supplémentaire pour un logiciel qui leur permet de réduire leur empreinte matérielle est une stratégie qui a du sens.

 

LeMagIT : L’option Multitenant ajoute une prime de 37% sur le prix de l’édition Entreprise. Cela en vaut-il la peine ?

A.G : Si l’on regarde le prix public, l’option Multitenant ajoute effectivement 37% au prix de base d’Oracle Enterprise Edition. Toutefois, il convient de rappeler que le client entreprise typique d’Oracle dispose déjà d’autres options comme RAC, le partitionnement, Active Data Guard ou les packs de compression de diagnostic et d’optimisation de performance. Si l’on ajoute l’option multitenant à ce total, le premium n’est plus que de 15%, encore une fois sur la base du prix public.

 

LeMagIT : Lorsque vous discutez d’Oracle 12c avec des professionnels des bases de données, que disent-ils du ROI de l’option Multitenant ?

A.G : Dans des scénarios de consolidation, l’option multitenant permet de faire tourner plus de bases de données sur un nombre de serveurs réduit et permet aussi de réduire les tâches d’administration. Toutefois il faut une certaine échelle pour en tirer parti – il est peu probable que l’option soit rentable si l’on tente de consolider moins d’une douzaine de bases de données. De ce fait, les clients qui souhaitent déployer cette option doivent avoir plus que quelques applications cobayes candidates à une migration vers 12c. Je pense que pour cette raison Oracle devrait être bien plus flexible que d’habitude pour ce qui est de l’application de remises tarifaires sur l’option multitenant pour les « early adopters ».

Lorsque l’on calcule le ROI et qu’on le compare à d’autres solutions de consolidation de bases de données (comme la virtualisation ou la consolidation de bases multiples sur une instance unique), il est assez facile de prévoir les bénéfices qui seront retirés de la réduction de l’enveloppe serveur nécessaire pour exécuter les bases. Il est plus délicat de calculer les gains en matière d’administration et il faudra que nous passions un peu plus de temps à faire fonctionner en production des environnements 12c multitenant pour quantifier les gains de façon fiable.

 

LeMagIT : Vous avez par le passé comparé l’impact de l’option multitenant à celui de l’option RAC pour la base installée Oracle. Laquelle de ces deux options vous paraît être celle qui a le plus de valeur ? 

A.G : RAC et Multitenant ont des objectifs différents et sont utilisés dans des scénarios différents. Toutefois, faire tourner l’option multitenant sur un unique serveur limite le potentiel de consolidation. À mon avis, les options Multitenant et RAC se complètent dans des scénarios de consolidation.

En fait, comparer RAC et Multitenant, c’est un peu comparer des pommes et des oranges. Mon analyse initiale est que l’option Multitenant n’introduit pas autant de complexité dans l’infrastructure que RAC (un point souvent sous-estimé par les clients). L’option Multitenant simplifie aussi considérablement certaines tâches sans nécessiter de nouvelles compétences additionnelles, ce qui n’est pas le cas de RAC. De ce fait, mon opinion est que les barrières à l’adoption de Multitenant seront bien plus faibles que lors du lancement de RAC à l’époque d’Oracle 9i.

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close