Cet article fait partie de notre guide: Le Grand Guide de l'OpenWorld 2019

OpenWorld 2019 : Oracle met DataFox au coeur de son SaaS (et NetSuite sur OCI Gen2)

Lors de son évènement annuel, Oracle a vanté à nouveau son IA qui lui permettrait de se différencier et de verticaliser son offre. Une IA qui se nourrit des données que lui fournit son rachat de DataFox. Dans le même temps, NetSuite, son autre ERP SaaS avec Fusion, change d’infrastructure.

Maintenant que nous avons une suite réellement complète, fonctionnant sur un cloud de nouvelle génération, place à son enrichissement avec l’intelligence artificielle (IA) et à sa verticalisation. Tel est le message qu’a voulu faire passer Oracle lors de l’édition 2019 d’Oracle OpenWorld, il est vrai sans grande nouveauté du côté des applications.

De fait, lors de sa seconde keynote, Larry Ellison avait l’air de s’ennuyer ferme, comme l’assistance.

Mis à par une pensée émue pour le président d’Oracle Mark Hurd, en congé maladie, et quelques piques lancées contre ses ennemis du jour (en l’occurrence SAP et Workday), le CTO s’est contenté d’égrener les multiples fonctions qu’étaient capables de remplir ses « Fusion Applications », et de vanter les spécificités d’Oracle, arguant qu’il possédait avec OCI Gen 2 et Autonomous Database une infrastructure incomparable.

Le rôle pivot joué par Datafox

En matière d’intelligence artificielle, le nerf de la guerre, ce sont les données. Oracle entraîne son IA avec les use cases identifiés en collaboration avec ses clients.

« L’objectif est de proposer pour chaque application Fusion un module d’IA d’ores et déjà entraînée, prépackagé, pour faire gagner du temps à nos clients », explique Juergen Lindner, Senior Vice President Product Marketing SaaS d’Oracle. Surtout, il peut s’appuyer sur les données de Datafox, société acquise par Oracle il y a tout juste un an, qui récupère tout un tas de données sur le web (articles de presse, données financières, etc.).

« Actuellement, avec Datafox, nous avons  une base de 4,3 millions d’entreprises. L’IA embarquée dans Datafox à base de NLP [Natural Language Processing, NDLR] analyse 5,6 millions de sites web tous les mois. Nous traitons 50 000 articles d’actualités toutes les 30 minutes », détaille Clive Swan, Senior Vice President Applications Development.

Tous les trois mois, les clients de Fusion Applications bénéficient d’une mise à jour des modules prépackagés avec les nouveaux cas métiers.

Datafox sera prochainement intégré à Oracle SCM Cloud, dédié à la chaîne logistique. SCM Cloud s’enrichit en attendant d’un nouveau réseau social, Oracle Business Network. Il permet aux entreprises d’échanger des documents électroniques directement avec leurs partenaires enregistrés sur le réseau. Oracle Business Network s’interconnecte avec des réseaux professionnels tiers (Transcepta pour la dématérialisation de factures, GHX dans le domaine de la santé).

Dévoilée l’an dernier, la plateforme de données clients dédiée au marketing et au CRM, CX Unity, est enfin disponible – du moins début 2020 pour la France –, et a gagné ses premiers clients. Concurrençant Salesforce, CX Unity bénéficie d’une intégration avec les autres applications de Fusion, notamment avec la partie backoffice. Oracle compte sur cet atout pour se différencier, rappelant que la satisfaction client passe aussi par la facturation et la livraison.

Netsuite sur OCI Gen 2

Enfin Oracle n’a pas oublié ses clients PME, annonçant la disponibilité de Netsuite sur OCI Gen 2. Une transition qui n’est pas anodine, Netsuite étant une application purement développée pour les infrastructures cloud multitenant que connaissent bien les pure players tels que Salesforce, mais qu’Oracle a toujours combattus.

« Sur OCI Gen 2, les entreprises bénéficieront d’une meilleure sécurité, tout en gardant les avantages du multitenant », promet Larry Ellison.

Pas sûr que les PME auxquelles s’adresse Netsuite s’empressent sur le cloud d’Oracle, d’autant que la migration ne s’effectuera sûrement pas en un clic. À moins qu’elles se laissent tenter par les avantages d’Autonomous Database, avec laquelle Oracle compte les attirer.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close