Langages : Dart et Ceylon débarquent en version stable

Les langages de programmation libres imaginés par Google et Red hat et censés tailler des croupières à Java et Javascript ont été publiés en version 1.0

Javascript et Java n’ont qu’à bien se tenir : voici que débarquent Dart et Ceylon dans leur version 1.0. Ces deux projets de langage de développement, initiés respectivement par Google et Red Hat, ont officiellement été présentés dans leur première mouture lors de la conférence Devoxx qui se tient cette semaine à Anvers.


Le langage Dart marque la 2e incursion de Google dans le monde des langages de programmation. La firme de Mountain View s’était notamment attaquée aux performances de C++ côté serveurs, avec son langage Go. Avec Dart, Google vient surtout combler les failles de Javascript, un langage qui aujourd’hui sert de moteur à nombre de sites Web dans le monde, tant côté front-office que serveur, et dont dépend inévitablement Google, en pure-player du Web. Dans le détail, un programme écrit en Dart peut soit être compilé en Javascript pour être exécuté directement dans le navigateur, soit être interprété dans une VM fourni par Google pour Chromium (qui prend pour le coup le nom de Dartium).

Le lancement de la version 1.0 du SDK du langage marque ainsi la transition d’un langage en phase de développement depuis 2 ans vers un langage susceptible d’être utilisé en production pour la création de sites Internet, rappelle Lars Bak, ingénieur logiciel, responsable de Dart, sur le site de la communauté.

Ce SDK comporte ainsi un éditeur Dart, avec une série d’outils pour l’édition, la gestion de code et le debugging. Il comprend une traduction dart2js vers Javascript pour être interprété par tous les navigateurs - comprendre ceux qui n’ont pas implémenté la VM, soit l’ensemble des autres navigateurs. Selon Lars Bak, les performances, dans ce second cas de figure, auraient même dépassé celles de Javascript pur.
Enfin, un gestionnaire de paquets, pour favoriser les développements de la communauté, est également ajouté à ce SDK.

De son côté, Ceylon s’attaque à une montagne : Java et Javascript. Ceylon est un langage de programmation objet dont les programmes peuvent être compilés pour s’exécuter au dessus d’une JVM (Java Virtual Machine) ou d’un moteur d’exécution Javascript, avec la même base de données. Sa syntaxe, réputée plus lisible, est dérivée du C. Comme avec Dart, cette v1 illustre la possibilité de passer en production. Elle comporte non seulement les spécifications du langage, les compilateurs Java et Javascript et le SDK. Un IDE reposant sur Eclipse est également fourni.

 

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close