Cet article fait partie de notre guide: Prism : un scandale aux vastes retombées

La NSA aurait infecté plus de 50 000 réseaux

Selon de nouveaux documents révélés par Edward Snowden, l’agence américaine du renseignement aurait déjà infiltré plus de 50 000 réseaux informatiques à travers le monde.

Les révélations relatives à l’ampleur des capacités de collecte de données informatiques de la NSA continuent. Cette fois-ci, c’est le NRC Handelsblad, journal néerlandais, qui a pu consulter un document de 2012 montrant l’ampleur des capacités intrusives de l’agence américaine. Selon ce document, il y a un an, la NSA disposait de points d’entrée dans plus de 50 000 réseaux informatiques dans le monde entier. Via des logiciels malveillants installés là pour accéder à des données de manière furtive.

Début séptembre, le Washington Post révélait que la NSA dispose d’une unité dédiée à l’ingénierie logicielle, visant à implanter des mouchards dans les réseaux. Celle-ci aurait développé des « templates » capables d’infiltrer les modèles courants de « routeurs, commutateurs et pare-feux » de différents équipementiers, tout en résistant aux mises à jour logicielles et matérielles. En 2008, l’agence disposait d’entrées dérobées dans environ 20 000 équipements à travers le monde. Son objectif, à la fin 2013, serait d’au moins 85 000 équipements. Le chiffre de 50 000 en 2012 semble donc en ligne avec cet objectif.

La NSA viendrait de faire entrer en production un système automatisé permettant de gérer des millions d’implants de ce type, tant pour collecter des données que pour lancer des opérations offensives.

Pour approfondir sur Cyberdéfense

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close