OpenShift Entreprise : Red Hat passe la deuxième

Red Hat fait évoluer son Paas OpenShift pour environnement privé, en le rapprochant un peu plus près d’OpenStack. Le support de Node.JS y est également ajouté.

C’est sur un marché du Paas Open Source survolté que Red Hat a officialisé la disponibilité de la version 2 d’OpenShift Enterprise, la plate-forme-as-a-service que le groupe destine aux déploiements internes et dans les environnements de cloud privé des entreprises. Cette mouture Entreprise est ainsi un pilier clé de l’offre de Paas hybride de Red Hat, l’autre étant l’édition Online d’OpenShift qui propose une version hébergée et publique de la solution. Ces deux éditions s’adossent à une base Open Source et communautaire du Paas, baptisée OpenShift Origin,

Avec cette version 2, Red Hat tente également de faire passer un message au marché : celui de la maturité. Le groupe souhaite du moins montré que sur ce segment, il dispose d’une longueur d’avance sur certains de ses concurrents directs. A l’image de Pivotal par exemple. La société commune VMware - EMC a annoncé fin novembre la première déclinaison commerciale de Cloud Foundry pour le Cloud privé, baptisée Pivotal CF. Ce Paas fait partie d’une suite, PivotalOne, qui associe au Paas CloudFoundry, un système de messaging (RabbitMQ), une base de données (MySQL) et des modules analytiques automatisés (Pivotal AX).

Ou encore à l’image de Canonical qui a annoncé se ranger derrière CloudFoundry pour le développement d’un Paas intégré étroitement à OpenStack.

Comme chez Pivotal, Red Hat repose également sur les solutions du groupe, comme Red Hat Entreprise Linux, et bien sûr sur le serveur d’applications de la marque, Jboss Application Server - qui constitue le lien naturel avec les développeurs Java.
Depuis son lancement en 2012, Red Hat affirme avoir « augmenté » son Paas entreprise de quelques 45 fonctions - dont certaines extraites de l’édition Online, indique le groupe dans un communiqué.
Avec cette version 2, Red Hat a travaillé à renforcer l’intégration du Paas à OpenStack afin d’en faciliter les déploiements sur le très tendance framework, et ce, par le biais d’un template Heat. Heat est un moteur d’orchestration pour OpenStack, basé sur des modèles (templates) qui permettent de décrire simplement (via un fichier texte) les ressources nécessaires côté infrastructure. Une façon, indique Red Hat dans un communiqué, de simplifier et d’accélérer l’installation de son Paas. Notons au passage que la firme au chapeau est l’un des plus importants contributeurs à OpenStack. Red Hat participe également au projet Solum, dont la vocation est de créer un Paas communautaire, doué d’un couche d’orchestration, d’intégration d’application et de développement, capable d’exploiter les différentes modules (Nova, Trove, Keystone) d’OpenStack - dont Heat pour faciliter les déploiements d’applications, comme l’indique le site du projet.

Parmi les autres améliorations apportées à cette version 2, on remarque une console d’administration revisitée, pour les administrateurs. Les autres nouveautés sont à destination des développeurs. Red Hat poursuit en effet son approche polyglotte et ajoute le support de Node.JS à la plate-forme. Javascript, côté serveur, côtoie ainsi Java, Ruby, Python, PHP et Perl. OpenShift supporte également de nombreux frameworks comme Ruby On Rails, Django, Sping, Sinatra ou encore Zend - pour n’en citer que certains. Rappelons que l’un des points forts d’OpenShift est de permettre de déployer des applications JavaEE6 sur la pile JBoss, Un proximité Paas / middleware que le groupe a récemment renforcé avec JBoss xPaaS services for OpenShift (https://www.lemagit.fr/actualites/2240206063/Paas-Red-Hat-distille-son-middleware-dans-son-Paas-Openshift), présentés lors de JavaOne 2013. L’idée est de fondre des briques middleware extraites de Jboss à OpenShift sous forme de services (intégration, BAM, BPM, moteur de règles,…).

Enfin, autre amélioration mise en avant par Red Hat, des fonctions de collaboration qui permettent  d’optimiser les cycles de développements en proposant de partager des applications au sein d’un groupe ou d’une équipe.

OpenShift Enterprise 2 sera disponible dès le 11 décembre 2013.

Pour approfondir sur PaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close