Allianz et Thales lancent une offre de protection contre la cybercriminalité

Les deux partenaires créent une offre complète incluant assurance au sens classique, conseil avant incident, et intervention d’urgence.

Allianz et Thales viennent d’annoncer la création d’une offre d’assurance originale contre la cybercriminalité. Les deux partenaires jouent ainsi sur la complémentarité de leurs métiers. Le premier propose d’assurer la couverture des frais engendrés par la remédiation d’un acte de malveillance informatique, jusqu’à la reconstruction des données endommagées ou détruites, en passant par la perte de revenus induite par une indisponibilité de service ou encore la responsabilité civile de l’entreprise à l’égard de ses clients, et même les frais de communication de crise. La couverture s’étend à concurrence de 50 M€.

De son côté, Thales intervient de manière complémentaire, assurant l’analyse de risque et le conseil « pour la prévention, afin de protéger au mieux le client et réduire l’impact potentiel d’une attaque ». En outre, l’offre « Force d’intervention rapide » du groupe est intégrée au produit d’assurance, permettant à une entreprise victime d’une attaque informatique d’accélérer la remédiation en s’associant les services d’une équipe d’intervention qu’il lui serait trop coûteux d’entretenir - voire impossible à constituer compte tenu des tensions sur le marché de l’emploi des experts en sécurité informatique.

Dans un communiqué, Vincent Marfaing, vice-président de Thales en charge des activités sécurité des technologies de l’information/cybersécurité, souligne que « cette offre innovante se différencie par son approche à la fois préventive, curative, renforçant ainsi la pertinence technique et financière de la solution ».

Pour approfondir sur Gestion de la sécurité

- ANNONCES GOOGLE

Close