Identité numérique : Manuel Valls reprend la ligne de Fleur Pellerin

Lors de son discours en ouverture du Forum International de la Cybersécurité, à Lille, le ministre de l’Intérieur est apparu s’inscrire dans la droite ligne de Fleur Pellerin sur la question de l’identité numérique.

Des citoyens un peu plus immergés chaque jour dans un océan de données numériques. Des données de natures différentes, mais toutes « constitutives de notre identité numérique ». Une identité « précieuse », selon Manuel Valls, susceptible d’être la cible d’attaques pouvant « nuire profondément à la confiance pourtant nécessaire à l’essor du cyberespace ». C’est avec ces propos que le ministre de l’Intérieur a entamé son intervention en ouverture du Forum International de la Cybersécurité.

Un discours résonant intensément avec celui, un an plus tôt, de sa collègue de l’économie numérique, Fleur Pellerin. Celle-ci était intervenue lors de l’édition 2013 du FIC pour annoncer qu’elle relançait le projet d’identité numérique, Idénum, visant à proposer un système de certification des identités en ligne, garanti par l’Anssi. Un prototype était déjà attendu fin 2010. Pour Fleur Pellerin, il était question de « confiance » et de « sécurité des transactions » sans lesquelles le « développement d’un économie n’est pas possible ». Un argument repris, donc, par Manuel Valls, qui a oublié que l’essor de l’économie numérique n’a pas attendu de tels dispositifs.

En filigrane, c’est en fait la lutte contre l’usurpation d’identité et l’identification de délinquants - du numérique ou pas - qui semble préoccuper un ministre pour qui « Internet ne doit pas être un espace de non droit ». Un discours qui n’a pas manqué de rappeler, à certains dans la salle, celui de Nicolas Sarkozy, en ouverture de l’e-G8, fin mai 2011, pour qui Internet n’était pas « un univers parallèle affranchi de la loi, de la morale et plus généralement des règles » qui régissent la vie des états.

Toutefois, pour l’heure, le projet Idénum ne semble pas avoir véritablement été relancé.

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close