BullionDB : une appliance Bull à base de PostgreSQL

Bull présente une appliance baptisée bullionDB qui associe le serveur x86 bullion du groupe à la base de données Open Source PostgreSQL, le tout avec une série de services de migration.

Alors que Bull tente de recarder ses activités autour du Cloud et du Big Data dans le cadre de son plan « One Bull », le Français a décidé de faire les yeux doux à la base installée Oracle. A la clé, le lancement d’une appliance baptisée bullionDB qui associe le serveur x86 Bullion du groupe à la base de données Open Source PostgreSQL, le tout avec une série de services de migration visant les utilisateurs de la base de données de la firme de Larry Ellison.
Pour Bull, cette appliance trouve sa place alors que les entreprises sont aujourd’hui confrontées à une hausse de la volumétrie des données et doivent alors augmenter leur capacité, notamment au niveau de la base de données. Bref, pour passer au Big Data, cela nécessite des investissements. « La difficulté de la migration vers un autre système, traditionnellement longue et complexe, représente un frein à la modernisation », insiste le groupe qui voit ici une fenêtre de tir pour son serveur bullion, conçu pour la virtualisation d’applications critiques, notamment de bases de données - développé conjointement avec VMware, il intègre en natif ESXi.
Outre PostgreSQL, présentée souvent comme une alternative ouverte à la base de données Oracle, Bull a encadré son offre d’un bouquet de services de support et de maintenance (Bull LiberFactory) qui comprend notamment une brique portant sur la migration des bases de données (Bull Migration Factory). Celle-ci vise à « faciliter la migration des bases de données installées - principalement Oracle - dans des délais courts, grâce à des outils et des équipes spécialisés ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close