Cloudbees, un Paas pour Verizon Cloud…aux côtés de Cloud Foundry

Cloudbees trouve un allié chez un gros opérateur de cloud pour y placer en OEM son Paas Java. Verizon Cloud devrait trouver de l’écho chez les développeurs. L’opérateur proposera également Cloud Foundry.

Cloudbees et Verizon Enterprise Solutions ont annoncé nouer un partenariat dans le cadre duquel le Paas Java sera intégré très étroitement à l’infrastructure Verizon Cloud. Pour Verizon, il s’agit ici de se doter d’un Paas Java clé du marché qui séduira une communauté de développeurs. CloudBees, de son côté, gagne un partenariat OEM de poids dans le monde, et également très présent sur le marché européen et français. L’accord deviendra effectif à la fin du deuxième trimestre - début du troisième trimestre 2014, lors de la fin des phases bêta de Verizon Cloud.

Cloudbees voit ici une façon d’entamer une stratégie channel qui faisait pour le moment défaut à la société, résume en substance Sacha Labourey, CEO et fondateur de Cloudbees, dans un entretien avec la rédaction. Même si la société avait déjà noué nombre de partenariats avec des sociétés de services (notamment en France, auprès d’Octo Technology et Xebia). « On n’avait pas vraiment de partenaires côté déploiement ».

Très concrètement, l’offre proposée aux clients de Verizon sera basée sur RUN@cloud de Cloudbees, dédiée au déploiement d’applications et de bases de données sur une infrastructure cloud. Toutefois explique-t-il confiant, avec l’adhésion des clients, l’extension vers les autres offres de la société, devraient rapidement arriver. Cloudbees se distingue notamment par une offre de Paas qui s’apparente davantage à un atelier de développement dans le cloud d’applications Java, qui comprend notamment des offres basées sur Jenkins, l’outil d’intégration continue.

La force et la crédibilité d’un opérateur

« Certains clients ne sont pas à l’aise avec AWS [sur lequel s’adosse notamment la société, NDLR] », rappelle-t-il, indiquant qu’en tant qu’opérateur, Verizon apporte non seulement la crédibilité auprès des clients, mais également la simplification d’un guichet unique apporté par un opérateur traditionnel, aguerris aux mécanismes de la négociation, des SLA et de la contractualisation auprès des clients.

Cloudbees, dans ce partenariat, apportera ainsi le côté développement et déploiement cloud d’applications sur une infrastructure crédible, tout en proposant une interface familière aux développeurs - une audience que les opérateurs comme Verizon n’adressent pas en direct, indique en substance Sacha Labourey.

Dans cette optique, Cloudbees se retrouvera logiquement intégré dans une solution globale Verizon, qui gérera la facturation et l’ensemble des procédures clients. « Les clients Verizon pourront instancier le Paas Cloudbees », ajoute-t-il, nativement. Ce qui permettra logiquement à Cloudbees d’atteindre, indirectement, une taille critique en touchant des clients qui « ont du mal à signer avec des petites entreprises [comme Cloudbees] ».

Avec Verizon, le spécialiste du Paas Java entend également bénéficier d’une expansion géographique, et renforcer sa présence en Europe, mais également « faire mouche » avec les multinationales internationales, affirme encore Sacha Labourey. Verizon dispose de deux datacenters en Europe, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Et en France ? Il ne rejette pas l’idée d’un accord identique avec un acteur local. Cloudbees est déjà partenaire d’OVH et entrevoit des « mouvements » au sein des clouds souverains, comme Cloudwatt. Toutefois, Cloudbees n’orientera pas sa stratégie OEM vers la multiplication de partenaires, mais vers un nombre réduit d’entre eux, qui viendront compléter le modèle direct de la plate-forme.

Restera tout de même une question : Cloudbees devra-t-il cohabiter avec Cloud Foundry ?  Verizon a en effet rejoint le Community Advisory Board du Paas Open Source de Pivotal en novembre dernier, avec l’intention de l’intégrer à son offre de cloud. Pour Sacha Labourey, Cloudbees, tout comme Cloud Foundry, n’a pas de partenariats exclusifs avec Verizon. D’ailleurs proposer les deux ferait même sens, car « les cas d’utilisation sont différents », et les solutions complémentaires. Cloud Foundry propose ainsi une extension cloud privé vers un cloud public (ici celui de Verizon), et Cloudbees offre une dimension intégrée au cloud public.

Interrogé sur le marché du Paas, le segment qui connait la croissance la plus rapide dans le cloud, mais qui tend de plus en plus à se fondre dans le Iaas (compute engine et AppEngine chez Google, Azure, mais également le rachat de RunMyProcess par Fujitsu), le CEO estime qu’aujourd’hui que les fournisseurs de Iaas commencent à réfléchir à l’écosystème dans son ensemble et aux développeurs. « Ce rapprochement fait partie de la maturation du modèle et de l’écosystème », conclut-il. La valeur des Iaas dépendra donc des Paas et de leur côté différenciant sur le marché.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close