Un consortium pour standardiser l’Internet des objets

IBM, AT&T, Intel, General Electric et Cisco se sont réunis dans le consortium Industrial Internet Consortium afin de favoriser la standardisation des échanges de données dans l’Internet des objets.

Standardiser les protocoles qui régissent l’Internet des objets. C’est la mission que se sont fixés IBM, Intel, Cisco, AT&T et General Electrics au sein du consortium Industrial Internet Consortium, annoncé ce jour par ces piliers de l’industrie américaine. Leur objet : travailler au développement de standards censés favoriser l’échange de données entre les capteurs, les objets, les machines et les systèmes d’information des entreprises. Bref, promouvoir l’interopérabilité d’un Internet qu’ils qualifient eux-mêmes « d’industriel » alors que pour l’heure, les technologies reposent sur des protocoles qui ne dialoguent pas entre eux. En silos.

Ce consortium a vocation ainsi à faire sauter les verrous de ces silos « pour supporter un meilleur accès au Big Data via une intégration optimisée entre les mondes numérique et physique », rappellent les membres fondateurs dans un communiqué. Au delà des standards, l’idée est également de faire dialoguer ensemble des systèmes industriels qui aujourd’hui restent cloisonnés et de créer, plus globalement, une architecture commune.

Si les membres fondateurs siègeront tous au comité de pilotage en tant que membres permanents, comme l’indique la FAQ du site du projet, le consortium compte également y élire 4 membres extérieurs. Ils auront tous en charge la gouvernance du consortium. L’Object Management Group, autre consortium industriel de standardisation à qui l’on doit notamment UML et CORBA, en aura l’administration - IIC est en fait un groupe OMG. Dans sa FAQ, l’IIC rappelle toutefois que si les premiers travaux du Consortium viennent des Etats-Unis, « sa portée est mondiale ».

Ouvert à toutes les entreprises, IIC proposera des bonnes pratiques, des espaces d’échanges, mais également identifiera des cas d’usage précis, qui devraient ainsi servir de scénarii de base aux travaux. Des groupes de travail dédiés travailleront sur la technologie, l’architecture, le marketing et la sécurité.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close