Cet article fait partie de notre guide: Sauvegarde et PRA : les roues de secours de votre IT

EMC renforce ses solutions de PCA et de sauvegarde

La firme dévoile VPLEX MetroPoint une solution de PCA à trois datacenters et renforce sa suite de sauvegarde EMC Data Protection Suite. Elle complète aussi son portefeuille Data Domain.

Hier EMC a concrétisé la récente réorganisation de sa division système de sauvegarde, qui a hérité à l’automne de la responsabilité des produits de continuité d’activité et de réplication de la firme en  annonçant une série de nouvelles offres, parmi lesquelles la solution VPLEX MetroPoint qui combine les capacités de la solution de virtualisation et de continuité VPLEX et celle de la solution de réplication continue RecoverPoint.

VPLEX est une appliance de virtualisation de stockage unique sur le marché qui permet à une entreprise d’abstraire les baies de stockage sous-jacentes, mais surtout d’organiser la réplication synchrone des données entre deux sites de façon à mettre en œuvre des architectures de datacenter de type actif/actif, pour se prémunir d’un éventuel désastre sur le datacenter primaire.

RecoverPoint de son côté est une solution de réplication continue (CDP) qui s’appuie sur un splitter d’I/O dans les baies EMC pour organiser la réplication en continue des données d’un site à une autre. Recoverpoint prend en fait des clichés à intervalle très régulier des données (de façon consistante ou non) et permet en cas de problème de repartir d’une image des données avant une panne ou une corruption. La solution permet un RPO quasi-nul et permet dont une protection des données bien plus rapprochée qu’une solution de sauvegarde traditionnelle.

Pour MetroPoint, EMC a en fait couplé les deux solutions pour permettre la mise en place d’architectures à trois datacenters en triangle dans lesquels deux datacenters fonctionnent en mode actif/actif avec VPLEX, tout en répliquant leurs données vers un troisième site avec RecoverPoint. Si les deux premiers datacenters doivent être à distance synchrone, le troisième peut être à plusieurs centaines de kilomètre et assurer une protection contre les erreurs opérationnelles (corruption des données par une application, erreur humaine) ou contre un désastre absolu touchant les deux datacenters principaux. Il est à noter que le lancement de Metropoint s’accompagne de celui d’une édition virtuelle de VPLEX adaptée aux besoins des petits sites (jusqu’alors seul RecoverPoint était proposé en édition virtuelle – en complément de l’appliance matérielle initiale).

 

Une suite d’outils de sauvegarde enrichie

EMC a également enrichi sa suite EMC Data Protection Suite, une suite tout en un facturée au volume de données sauvegardées et qui donne accès à l’ensemble des produits du catalogue de sauvegarde EMC. La suite inclut désormais la solution de sauvegarde dédupliquée à la source Avamar, le logiciel de sauvegarde pour datacenters NetWorker ® , l’outil de pilotage et de reporting Data Protection Advisor, la solution de sauvegarde en cloud Mozy et l’outil d’archivage et de forensique SourceOne. Les autres nouveautés sont le support dans Networker des snapshots sur les baies NAS EMC (Isilon et VNX) et sur les baies NetApp, l’intégration renforcée avec VMware vCloud et Microsoft System Center VMM et le support par Mozy des machines Linux.

EMC a enfin annoncé le lancement de Data Domain DD Boost for Enterprise Applications, qui permet de sauvegarder directement des applications Oracle SGBD, SAP, SAP HANA, DB2 et SQL Server via DDBoost. Il est à noter que le support d’Oracle SGBD Via RMAN était déjà assuré dans DDBoost. Les appliances de sauvegarde dédupliquée Data Domain gagne aussi des fonctions multi-tenant destinées par exemple à fournir aux hébergeurs et fournisseurs de services en cloud la technologie nécessaire pour qu'un même stockage Data Domain serve de cible de réplication à plusieurs clients ou fournissent  des services de sauvegarde "compartimentés" à de multiples clients.

Pour approfondir sur Backup et protection de données

Close