Akamai face à Heartbleed : « nous avons eu un bug »

Celui qui supporte de 15 à 30 % du trafic Internet a été, comme beaucoup, affecté par la vulnérabilité Heartbleed d’OpenSSL. Mais le correctif initialement déployé ne s’est pas avéré aussi efficace que prévu.

Akamai compte parmi les poids lourds du Web, supportant de 15 à 30 % du trafic en ligne, selon ses propres chiffres. Dès le 8 avril, le spécialiste de l’optimisation de l’acheminement Web indiquait avoir déployé un correctif sur ses systèmes, avant même que la vulnérabilité Heartbleed d’OpenSSL n’ait été rendue publique. Un correctif reversé à la communauté. Dans un billet de blog, Andy Ellis, RSSI d’Akamai assurait alors que les clés privés de ses clients étaient en sécurité, grâce au recours à un « schéma spécifique et sécurisé d’allocation de la mémoire, contrôlant quelles portions de mémoire peut utiliser chaque librairie, et plus spécifiquement contrôlant l’espace de stockage des clés SSL et d’autres secrets. » Et d’expliquer ne pas penser que des clés privées aient pu être dérobées en exploitant la vulnérabilité Heartbleed avant sa correction.

Las, le chercheur Willem Pinckaers a rapidement monté que le système dit sécurisé d’allocation de la mémoire ne remplissait pas alors toutes ses fonctions. Avec ironie, il souligne ainsi que « la sécurité, c’est difficile parce que l’on peut pas toujours affirmer que ce que l’on fait fonctionne. » Et dans le cas d’Akamai, ce n’était pas le cas.

Et Andy Ellis de faire son mea culpa dans un billet de blog. Qu’il résume lui-même : « pour faire court, nous avons eu un bug. » Pendant que ses équipes continuent d’enquêter et de chercher à corriger le tir, il indique qu’Akamai « a entamé le processus de changement de toutes les clés et certificats SSL de ses clients. » Certains changements seront rapides, mais d’autres seront plus lents en raison du besoin de validation supplémentaire par les autorités de certification.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close