Infosys se prépare à un mini séisme

Deux mois après avoir lancé les recherches pour un nouveau PDG, la SSII indienne vient d’annoncer l’avoir trouvé en la personne du Dr. Vishal Sikka, ancien membre du directoire de SAP.

Infosys vient de trouver son PDG en la personne de Vishal Sikka. Celui-ci prendra progressivement ses fonctions à compter du 14 juin, avant de prendre pleinement la suite de S.D. Shibulal au 1er août. Âgé de 59 ans, ce dernier avait « exprimé sont désir » de prendre sa retraite de ses fonctions il y a deux mois. La SSII avait alors fait appel à deux cabinets de conseil en recrutement pour établir une liste de candidats à sa succession, tant internes qu’externes.

La nomination de Vishal Sikka constitue une première dans l’histoire d’Infosys qui a toujours été, jusqu’ici, dirigée par l’un de ses fondateurs. De fait, Vishal Sikka était précédemment membre du directoire de SAP en charge de produits et de l’innovation, depuis les offres historiques de l’éditeur allemand, jusqu’à des plateformes plus récentes telles que HANA. Dans un communiqué de presse, il se déclare « honoré de diriger Infosys, une icône construite par des pionniers de l’industrie IT. » UB Pravin Rao, un temps pressenti pour le poste, va l’accompagner en prenant les fonctions de directeur opérationnel.

Mais c’est un mini-séisme qui va secouer Infosys. Narayana Murthy et S. Gopalakrishnan vont volontairement quitter leurs fonctions respectives de président exécutif et de vice-président exécutif ce même 14 juin. Comptant parmi les fondateurs de la SSII, Murthy avait été rappelé à ses commandes il y un an, sans réussir à faire la démonstration d’une reprise en main particulièrement réussie. Les douze derniers mois ont d’ailleurs été marqués par ce que certains observateurs ont été tentés de qualifier d’hémorragie : une dizaine de dirigeants d’Infosys l’ont quitté depuis le retour de Murthy, dont sept depuis le mois de septembre dernier. Dernier en date, Chandrashekar Kakal a annoncé son départ fin mars dernier. Il dirigeait toute l’activité services IT de la SSII, qui génère plus de 60 % de son chiffre d’affaires. Mais Viju K George, analyste chez JP Morgan, s’inquiétait alors encore plus d’un phénomène mois visible : « l’attrition élevée » au niveau du middle management, là où se joue l’interaction au quotidien avec les clients, et « le succès dans la conquête et dans l’approfondissement de contrats. »  

Narayana Murthy sera tout de même nommé Président Emérite de la SSII « en reconnaissance de sa contribution à l’entreprise. » Rohan Murthy, son fils, dont la nomination au poste de président exécutif, en juin 2013, avait été controversée, quittera Infosys le 14 juin. A noter enfin le départ prévu au 31 juillet de Srinath Batni, directeur de tout temps de la SSII.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close