Cloud et Big Data : début d’année très positif pour SAP France

2014 se présente sous les meilleurs hospices pour SAP France qui vient d’enregistrer quatre trimestres consécutifs de haute volée. Le 2ème trimestre 2014 aura même été « le meilleur jamais enregistré par l’éditeur allemand en France sur la période avril/mai/juin » selon Henri van der Vaeren, le PDG belge de la filiale française.

2014 se présente sous les meilleurs hospices pour SAP France qui vient d’enregistrer quatre trimestres consécutifs de haute volée. Le 2ème trimestre 2014 aura même été « le meilleur jamais enregistré par l’éditeur allemand en France sur la période avril/mai/juin » selon Henri van der Vaeren, le PDG belge de la filiale française. Résultats : l’Hexagone apparait désormais comme une locomotive – devant le Royaume Uni - pour l’activité de l’éditeur en Europe et se positionne même comme l’un des fers de lance du groupe au niveau mondial.

Un succès qui repose notamment sur le décollage, longtemps attendu, des offres innovantes de SAP sur le Big Data et le Cloud computing. Henri van der Vaeren explique ainsi que « depuis l’été 2013 on perçoit clairement un engouement pour notre plate-forme In Memory Hana avec une croissance à 3 chiffres des revenus et plusieurs dizaines de clients. » Pour convaincre de la pertinence de son pari, SAP privilégie – selon une méthode chère à son PDG – la relation avec les partenaires et le travail en amont sur l’explication des nouveaux concepts et la recherche poussée sur les besoins côté clients. « Du coup, nous voyons notamment les métiers qui s’intéressent aux possibilités d’Hana à travers leurs besoins sur le Big Data ou les usages temps réel. Cette année, des PDG de très grands comptes français, qui sentent bien la rupture numérique qui se profile, sont allés à Waldorf [siège historique de SAP, en Allemagne, non loin de la frontière française, ndlr] rencontrer nos experts internationaux ».  Au 2ème trimestre un contrat apparait comme symbolique du succès naissant d’Hana dans l’Hexagone : Stallergenes – groupe pharmaceutique spécialisé dans les maladies allergiques – a adopté la plate-forme Hana comme support de la totalité de la suite ERP de SAP, notamment pour l'accélaration de ses applications de production et logistique. Poweo a de son côté adopté la solution de gestion de la relation clients du groupe. « Un projet gagné face à Oracle » – spécialiste historique des bases de données que concurrence désormais très directement Hana -, souligne Henri van der Vaeren.

En ligne avec la stratégie et la nouvelle structure de la croissance du groupe, l’activité Cloud computing connaît également ses premiers grands succès. Pour 2014, la filiale prévoit une croissance à 3 chiffres avec une accélération notable du marché. « Jusqu’à présent, toutes les batailles que nous avons eu à mener sur le cloud computing face à nos concurrents directs ont été gagnées » affirme le PDG de SAP France. Deux exemples de projets cloud d’envergure signés sur l’année 2014 viennent illustrer le propos : Naturex, spécialiste mondial des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale, a fait le choix de la solution Core HR de Successfactors pour la gestion de ses 1 600 collaborateurs dans 23 pays. Bureau Veritas – dans l’audit et la certification technique - a également choisi SuccessFactors pour gérer les carrières de ses 65 000 collaborateurs dans 140 pays.

Côté organisation, 2014 apparait également comme une année charnière pour SAP France avec un déménagement massif prévu à compter de cet été et qui doit voir, d’ici avril 2015, l’ensemble des collaborateurs français du groupe, issus du siège historique ou des multiples rachats opérés ces dernières années (BO, Ariba, SuccessFactor, Sybase…), rejoindre les bords de la Seine, à Levallois-Perret. « Même si l’ensemble de nos effectifs a pris l’habitude de collaborer ensemble à travers nos différents sites parisiens, il est certain que, réunis, les relations seront encore plus efficaces » explique Henri van der Vaeren. Surtout, « nous allons pouvoir nous ouvrir à nos partenaires et à nos clients, une bonne partie de nos locaux qui leurs seront directement consacrés ». Il s'agit d'une tour de 27900 m2, dont 3500 m2 seront tournés "vers la proximité et l agilité…" favorisant ainsi les echanges. Un SAP Business Center devrait même voir le jour à l’image de celui existant à Waldorf ou encore du récent centre inauguré à Londres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close