Concentration dans la sécurité en France : Morpho rachète Dictao

Seulement trois mois de pause et la concentration se poursuit dans le monde français de la sécurité. Après avoir laissé Thales et Airbus mener le jeu, Safran entre dans la dance.

C’est au tour de Safran – né, pour mémoire, de la fusion entre Snecma et Sagem en 2005 – de participer à la concentration engagée depuis quelques années sur le marché français de la sécurité IT. Sa filiale Morpho, spécialiste de l’identification notamment biométrique et de la gestion des identités, entre autres, vient ainsi de racheter Dictao. Ce dernier propose une plate-forme logicielle complète pour l’authentification forte, la signature électronique, et l’archivage numérique à valeur probante. Celle-ci est certifiée CSPN par l’Anssi depuis avril 2003, dans sa version 4, de même que les middlewares de gestion des identités et des accès signés Gemalto/Dictao, depuis 2011.

Dans un communiqué, Philippe Petitcolin, Pdg de Morpho, souligne que Dicato fournit à son entreprise « depuis des années, des produits de sécurité numérique dans le cadre de programmes d’identité de grande envergure » et que « cette acquisition reflète notre volonté de couvrir la chaîne complète de l’identité numérique afin de garantir une authentification plus sûre et plus simple pour les transactions en ligne ».

Mais avec cette opération, Morpho, et derrière lui, le groupe Safran, entre dans le jeu de concentration qui agite, depuis quelques années, le secteur français de la sécurité informatique, sous l’impulsion, jusqu’ici, de Thales et d’Airbus.

C’est en 2011 que Thales a, d’une certaine manière, lancé le mouvement avec la création de sa division Communications et Sécurité, avant de se proposer, fin mai dernier, de racheter les activités services de cybersécurité et de sécurité des communications d’Alcatel-Lucent. De son côté, Cassidian – renommé Airbus Defense & Space début 2014, la division cybersécurité d’EADS – avait racheté Netasq en octobre 2012, avant d’absorber Arkoon en avril 2013, avec l’ambition affichée de constituer un champion européen de la cybersécurité.

Autre acteur clé du secteur de la sécurité et de la défense dans l’Hexagone, Safran ne pouvait sans doute pas raisonnablement rester à l’écart du mouvement. Et si Dictao s’avère pertinent sur le plan technologique, il l’est également sur le plan stratégique, l’éditeur figurant parmi les derniers créateurs français de produits certifiés CSPN par l’Anssi potentiellement susceptibles d’être rachetés. Et alors que la France cherche manifestement à structurer son secteur de la sécurité depuis plusieurs gouvernements, notamment pour ses besoins régaliens, un Safran pouvait difficilement rester sur le banc de touche.

Mais la question de la place restante pour les PME du secteur, et notamment celles réunies au sein d’Hexatrust, apparaît d’autant plus prégnante que se constituent ou se renforcent les champions nationaux, voire européens, du domaine.

Les conditions du rachat de Morpho par Safran n'ont pas été communiquées. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close