Sergey Nivens - Fotolia

Cybersécurité : Airbus Defence & Space s’associe à Atos

Les deux partenaires revendiquent ainsi une offre complète de produits, services et solutions de protection contre les menaces informatiques.

C’est à peine une demi-surprise dans les allées des Assises de la Sécurité qui se déroulent actuellement à Monaco : Atos et Airbus Defence & Space (ex-Cassidian) viennent d’annoncer un vaste partenariat stratégique dans le domaine la cybersécurité.

Dans un communiqué de presse, les deux groupes expliquent vouloir ainsi « répondre à la demande croissante de solutions de cybersécurité », de quoi profiter de « besoins de sécurité des organisations [qui] explosent ».

Et pour cela, Atos et Airbus Defence & Space entendent mutualiser leur recherche et développement. Mais l’accord prévoit également un accord de distribution de portée mondiale et visant un très vaste éventail de secteurs d’activité.

C’est en mai 2014 qu’Atos a racheté Bull, ce dernier apportant sa contribution à la SSII sur les segments Big Data et cybersécurité. La sécurité informatique avait rapporté 130 M€ à Bull en 2013. Au moment de l’opération, Thierry Breton rappelait que l’entité Bull donnait accès à Atos à quelque 2000 spécialistes en sécurité informatique.

De son côté, Airbus Defence & Space avait racheté Arkoon, début 2013, avec l’ambition de former un géant européen de la cybersécurité. Quelques mois plus tôt, il avait racheté Netasq.

A l’époque, Arkoon et celui qui s’appelait encore Cassidian replaçaient leur rapprochement dans une perspective de « développement du tissu industriel européen de produits et solutions de cybersécurité ».

Avec Atos, c’est un pas de plus qui est franchi dans la structuration de ce tissu. Une structuration en marche depuis plusieurs années, sur le Vieux Continent comme outre-Atlantique.

En début d’année, Raytheon a ainsi pris le contrôle de Websense. Europe, il y a eu, l’an passé, le rachat de Dictao par Morpho, filiale de Safran. Mais ce n’est encore que le plus récent épisode d’une longue série d’autres.

C’est en 2011 que Thales a, d’une certaine manière, lancé le mouvement avec la création de sa division Communications et Sécurité, avant de se proposer, fin mai 2014, de racheter les activités services de cybersécurité et de sécurité des communications d’Alcatel-Lucent. A noter que Thales est notamment présent outre-Atlantique avec une co-entreprise constituée en partenariat avec Raytheon.

 

Approfondir

Participer à la conversation

1 commentaire

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

Article intéressant!
Annuler

- ANNONCES GOOGLE

Close