Logiciels d’occasion : Office 2007 et 2010 en tête des ventes, chez UsedSoft

Depuis le début de l’année, les entreprises françaises ont davantage acheté des licences d’Office 2007 et 2010 : 47% des ventes pour le premier et 40% pour le second (dans les versions Standard et Professional Plus).

En France, lorsqu’on aborde le phénomène de vente de licences logicielles de seconde main, Microsoft Office se positionne parmi les meilleures ventes, rapporte la filiale française de la société usedSoft, spécialisée dans les logiciels d’occasion. Depuis le début de l’année, les entreprises françaises ont davantage acheté des licences d’Office 2007 et 2010 : 47% des ventes pour le premier et 40% pour le second (dans les versions Standard et Professional Plus). La dernière mouture de la suite bureautique, Office 2013, reste nettement en retrait de ce palmarès des ventes, à seulement 13%.

Présente en France depuis mars 2013, la société usedSoft a bâti son modèle économique sur la revente de licences logicielles de seconde main. Elle achète des licences non utilisées à des entreprises et les revend à des tarifs avantageux pour les entreprises, avec des rabais pouvant atteindre en moyenne 30%. Plus le logiciel est ancien, plus le rabais est important. En France, qui constitue le marché le plus important pour la société, usedSoft avait fêté sa première année d’implantation avec 500 clients.

Outre des coûts moindres, UsedSoft évoque également le manque d’intérêt des dernières fonctionnalités de la suite auprès des entreprises, citant notamment le support des écrans tactiles. « Aujourd’hui, quasiment personne n’emploie toutes les fonctionnalités des packs Office. Qui installe la dernière version sans se servir des nouveaux outils investit sans valeur-ajoutée », rapporte François-Xavier Beauval, responsable des activités françaises de la société. UsedSoft explique également que les entreprises préfèrent renouveler des licences d’applications qu’elles consomment déjà afin d’éviter les coûts liées à la migration ou à l’adaptation du SI, ou encore au dépenses hardware nécessaires pour supporter la nouvelle application.

Outre Office,  les applications Microsoft Visio et Project faisaient l’objet de demandes en progression chez UsedSoft, avait indiqué la société.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close