Sécurité : les banques britanniques se dotent d’un système d’alerte avancée

L’association bancaire britannique a mandaté BAE Systems Applied Intelligence pour créer un système d’alerte avancée sur les menaces informatiques.

L’association bancaire britannique (BBA) a mandaté BAE Systems Applied Intelligence pour créer un système d’alerte avancée sur les menaces informatiques. Baptisé Financial Crime Alerts Service (FCAS), le système a pour vocation de consolider les informations de 12 agences gouvernementales, dont la National Crime Agency (NCA), en temps réel, pour informer les banques de menaces potentielles aussi tôt que possible. Le FCAS doit entrer en production début 2015. Il est le fruit de travaux menés conjointement par les banques britanniques et le bureau national de lutte contre la fraude outre-Manche. Ces travaux ont déjà permis d’éviter plus de 100 M£ de pertes liées à la fraude, grâce au partage d’informations.

Outre les informations relatives à la cybercriminalité, le FCAS intègrera des alertes sur le financement des activités terroristes, le blanchiment d’argent et la corruption, entre autres. Pour Anthony Browne, CEO de la BBA, ce système devrait être une arme puissante contre les activités frauduleuses et les cybercriminels : « recevoir des alertes en temps réel de la part d’entités nationales et étrangères constituera une forme de renseignement essentiel pour les équipes de luttes contre ces menaces au sein des banques. »

Le risque induit, pour les banques, par la cybercriminalité est pris très au sérieux outre-Manche. L’an passé, KPMG tirait ainsi la sonnette d’alarme : « la prochaine crise systémique, s’il doit y en avoir une, pourrait venir d’un événement encore non anticipé tel qu’une indisponibilité massive des systèmes ou une nouvelle forme de cyberattaque. »

Pour approfondir sur Cybercriminalité

- ANNONCES GOOGLE

Close