Pentaho : une 5.2 pour célébrer un 1er événement mondial

A l'occasion de son premier événement mondial, l'éditeur d'outils de BI Pentaho a présenté la version 5.2 de sa plate-forme. Au programme, raffinerie de données et sécurité, dans un environnement Big Data.

Depuis la version 5.0 de sa plate-forme, le spécialiste de la BI Pentaho avait ré-architecturé sa technologie pour lui donner une orientation résolument tournée vers le Big Data et un positionnement dont l’ambition était d’aller chercher les grands comptes, et leurs projets Big Data. La société, dont l’un des avantages est de proposer une offre intégrée de bout-en-bout, comprenant notamment un ETL, avait alors présenté son concept d’Adaptive Big Data, une couche d’abstraction qui permet de se connecter à plusieurs environnements Hadoop, NoSQL et transactionels, afin d’accélérer l’accès aux données et d’en faciliter l’usage dans des applications dites analytiques. La version 5.1 de plate-forme avait plus tard permis d’accéder aux données contenues dans MongoDB, et de les analyser directement à la source, évitant les manipulations à la main.

La version 5.2, qui a été présentée le mois dernier, lors de la première conférence PentahoWorld, s’inscrit directement dans le prolongement de cette stratégie.  Cette version se distingue notamment par ce que l’éditeur baptise une raffinerie de données, dont l’objectif est de préparer toutes les données sources à des fins analytiques dans un hub global.  « Ce hub va chercher les données, les prépare, les combine et les associe pour les stocker dans Hadoop pour y effectuer des requêtes et enfin servir dans le cadre d’analyses et de reporting », précise Pentaho. Le tout – et c’est là l’important -, en temps réel. « Les données ne sont à proprement parler pas stockées, mais placées dans un cache », ajoute Emmanuel Brochard, Country Sales manager de Pentaho pour la France. Au final, « les métiers peuvent également combiner les données ». Le tout est notamment géré par une couche d’intégration de données, orchestrée par l’ETL de Pentaho.

Cet accent mis sur les métiers se retrouve également dans de nouveaux outils pour gérer la sécurité d’Hadoop. A la clé, la gestion de Kerberos pour les principales distributions du framework, Cloudera, Hortonworks et MapR. Ainsi, précise Emmanuel Brochard, « seuls les utilisateurs authentifiés peuvent accéder aux bons clusters ».

Premier événement mondial

De quoi alimenter ce premier événement mondial pour l’éditeur dont la génération 5 de sa plate-forme est désormais entourée d’un écosystème grandissant, nous a confirmé Emmanuel Brochard. Pentaho compterait désormais une communauté de quelque 6 000 personnes dans le monde, dont 50% de contributeurs qui font évoluer la version Entreprise du produit – selon le modèle de l’Open Source. Cette conférence avait donc pour objectif de « donner officiellement une tribune à Pentaho et de partager une roadmap », explique-t-il.

D’autant qu’en changeant de braquet, la société a également dû faire évoluer son réseau de partenaires, vers de plus grands intégrateurs, capables de parler aux grands comptes. En début d’année, le groupe a recruté Christopher Dziekan, ex vice-président des activités analytiques d’IBM pour « prendre le lead sur les produits » - au poste de Chief Product Officer.

En France, a indiqué Emmanuel Brochard, la croissance des activités est supérieure (+120%) à celle enregistrée dans le monde à la fin 2013. La BI, en progression de25% dans l’Hexagone, compte pour 50% du CA global. L’analytique embarqué (25%  du CA total) affiche une croissance de 60% en France.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close