Les tablettes, moins coûteuses en environnement BYOD que COPE

Les entreprises ont plus à gagner à déployer des politiques de BYOD, à partir des tablettes des employés que de déployer leurs propres smartphones et autres ardoises tactiles, selon la dernière étude du cabinet d’étude Gartner.

Les entreprises ont plus à gagner à déployer des politiques de BYOD (Bring Your Own Device), s'appuyant sur les tablettes de leurs employés qu' déployer leurs propres smartphones et autres ardoises tactiles, selon la dernière étude menée par le cabinet d’étude Gartner.

Le cabinet d’analystes, qui tient actuellement son Symposium à Barcelone,  estime que le coût d’une stratégie BYOD est presque moitié moins élevé qu’un programme de déploiement de type Cope (Corporate Owned Personally enabled) - mais seulement si l’entreprise transfère certains coûts vers les employés.
« Les responsables IT peuvent dépenser 500 000 dollars pour acheter et supporter un parc de 1 000 tablettes, alors qu’ils ont la possibilité de supporter 2 745 tablettes détenus par leurs employés avec le même budget », explique Federica Troni, directrice de recherche chez Gartner.

« Sans mesure particulière, les coûts directs d’une politique de BOYD sont 64% plus bas. Lorsque une entreprise dispose de plusieurs employés souhaitant une tablette comme terminal personnel, l’option BOYD est la meilleure alternative pour limiter les coûts et accroître les possibilités d’accès. »

Selon Gartner, d’ici à 2018, le nombre de terminaux appartenant à des employés et utilisés sur leur lieu de travail sera deux fois plus important que celui des terminaux détenus par les entreprises.

Toutefois, les entreprises peuvent réaliser des économies selon ces méthodes, seulement si elles ne remboursent pas aux employés les coûts portant sur les abonnements data et voix, ou si les subventions sont maintenues à un niveau suffisamment bas.

Globalement, les entreprises ont accéléré l'adoption des nouveaux formats d'outils nomades tels que les tablettes. Selon Dell, au moins 90% des décideurs informatiques dans le monde affirment que ce type de terminal est un composant standard de leur stratégie IT. Pour Gartner, 90% des entreprises auront mis en place une forme de BYOD en 2017.

Sauf que, comme l’indique une étude du cabinet Ovum et de Dimension Data, quelque 60% des entreprises ne sont pas préparées à adopter une telle politique, notamment pour des raisons de conformité et de gestion du risque.
« Un équilibre entre les terminaux personnels et ceux détenus par l’entreprise, avec différents niveaux de traitements représentera le moyen le plus efficace pour capitaliser sur les avantages des programmes BYOD, à la fois en matière de réduction des coûts et d’accès aux technologies mobiles », soutient également Federica Troni.

Pour approfondir sur Administration des postes de travail

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close