MoveIt vise les transferts de fichiers intégrés à des processus métiers

IPswtich a présenté récemment la version 8.1 de son outil de gestion de transferts de fichiers dans le cadre de processus métiers soumis à de fortes contraintes réglementaires.

MoveIt n’est pas un outil de partage de fichiers : il s’agit d’un système de transfert de fichiers administré. Comme l’explique IPswitch, son logiciel est conçu pour « envoyer de manière sûre des informations sensibles entre employés, partenaires commerciaux, clients et applications », de personne à personne, mais également de système à système – environ 80 % des usages effectivement rencontrés. Ken Allen, directeur de l’éditeur en charge du marketing produits, explique ainsi se différencier de systèmes de partage de documents, à la visée plus collaborative, en proposant un outil dédié à la circulation de fichiers dans le cadre de processus métiers.

Dans cette perspective, MoveIt garde une trace de toutes les activités de transfert dans une base de données conçue pour rendre évidente toute tentative de falsification. A cela s’ajoutent des capacités de notification des événements serveurs et des transferts, de reporting complet – une priorité clé pour les clients d’IPswitch, selon Ken Allen –, et d’intégration avec syslog. L’identification des utilisateurs invités est même prévue, de même que le support des terminaux mobiles iOS et Android.

Sans surprise, le secteur de l’assurance compte parmi les principaux marchés pour MoveIt, aux côtés de la santé, des services financiers, et du secteur public : l’outil peut être là utilisé pour « déplacer des fichiers patients, des enregistrements de paiements, des enregistrements d’inventaire, etc. ». Dans l’industrie des services financiers, il peut s’agir de reçus de dépôts, par exemple. Le secteur juridique n’est évidemment pas exclu. Autant de domaines fortement régulés où la traçabilité est essentielle.

Récemment, IPswitch a mis à jour son outil avec l’intégration de capacités de SSO via le support de SAML 2.0. Le support du standard ICAP doit en outre permettre d’intégrer MoveIt avec les solutions de prévention des fuites de données (DLP) de McAfee, RSA et Symantec, en plus de système de lutte contre les logiciels malveillants. Enfin, l’intégration avec les outils de Neverfail doit permettre de renforcer la disponibilité.

Ken Allen reconnaît que l’intégration avec des outils de DLP ne s’adresse pas nécessaire à toute la clientèle de MoveIt. Mais elle concerne clairement ces 20 % d’usage du logiciel où un humain est impliqué : « cela permet d’introduire une capacité d’administration des classes d’utilisateurs pour les mouvements de fichiers ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close