Instances ponctuelles AWS : un système d’alerte qui fait débat

Une nouveauté qui donne la possibilité en 2 minutes de sauvegarder son application. Mais qui, pour certains, était moins prioritaire que des enchères à la volée.

Cette semaine, AWS a ajouté de nouvelles fonctions à ses services Cloud, dont une qui doit notamment être mentionnée : un système d’alerte de 2 minutes pour les instances ponctuelles. Ce type d’instance AWS enverra désormais une notification lorsque les VM sont sur le point d’être interrompues. Toutefois, selon certains utilisateurs, une mise à jour du processus d’enchères serait plus souhaitable.

Pour mémoire, les instances ponctuelles d’Amazon permettent aux entreprises d’obtenir des ressources de calcul Amazon en fixant leur propre prix. Une offre est effectuée sur des instances EC2 inutilisées. Elles sont ensuite exécutées « aussi longtemps que l’offre dépasse le prix ponctuel actuel, ce prix variant en temps réel en fonction de l’offre et de la demande », explique AWS sur son site.

Modifier le comportement des applications

Dans cette mise à jour, il est désormais nécessaire de modifier les applications afin qu’elles aillent sonder toutes les 5 secondes les notifications d’interruption envoyées par AWS. Une fois  l’instance identifiée comme interrompue, l’application disposera désormais de deux minutes pour effectuer certaines opérations comme sauvegarder l’état ou retirer l’instance ponctuelle d’un Elastic Load Balancer.

Dans des applications distribuées, l’interruption des instances ponctuelles n’est pas un problème

Certains analystes restent toutefois sceptiques sur la capacité de ces nouvelles notifications à séduire les utilisateurs de ces instances ponctuelles. « Ces utilisateurs connaissent bien les limites et celles liées à cette interruption inévitable, et généralement, ils créent un script, si besoin, pour répondre à ce problème », affirme Carl Brooks, analyste au 451 Group. « Les instances ponctuelles sont généralement utilisées comme des sources de calcul complètement fongibles dans une application clusterisée. Cela n’a donc pas d’importance si elles disparaissent. »

Toutefois, cela permet également de porter ces instances ponctuelles auprès d’utilisateurs plus occasionnels qui veulent tester de nouveaux types d’instances ou encore créer des bancs d’essais, poursuit-il.

Même avec cette nouvelle fonction, cet notion de tolérance aux pannes devra toujours être codée dans les applications, s’accordent à dire les professionnels de l’IT, aguerris au modèle des instances ponctuelles. « C’est vraiment un plus », explique Eddie Abrams, directeur de l’ingénierie chez Kyruus, une société américaine spécialisée dans le domaine de la santé. Même s’il attendait cette fonction, elle n’est jamais apparue dans sa liste des priorités.

« Il se peut toutefois que vous soyez dans l’impossibilité de répondre à une notification. L’interruption est ici inévitable, soutient Eddie Abrams. Vous aurez toujours à préparer votre application pour que la VM ne soit pas détruite si vous avez manqué une notification. »

Pour lui, la priorité pour AWS serait davantage de donner la possibilité de modifier à la volée les enchères sur les instances ponctuelles. « Actuellement, vous pouvez seulement fixer un prix pour une instance ponctuelle lorsque vous en faites la demande, explique-t-il. Si vous disposez de plusieurs VM qui fonctionnent sur un même niveau de prix depuis des semaines, vous arrivez dans la dernière heure de vos traitements, et le prix se rapproche de votre proposition, vous ne pouvez pas renchérir pour finaliser vos opérations. Les utilisateurs pourraient ainsi se positionner pour payer plus en fonction de l’évolution de leur environnement », appelle de ses voeux Eddie Abrams.

Pour approfondir sur IaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close