Facebook vise à présent le marché de la collaboration d’entreprise

Facebook teste actuellement "Facebook at Work", une application destinée aux entreprises. En ligne de mire : Skype, Yammer, Jive et LinkedIn.

Baptisée Facebook at Work, la nouvelle application de Facebook (web et pour smartphone) veut permettre aux employés d’interagir avec leurs collègues de travail comme ils le font avec leurs amis, sans utiliser e-mail, Skype, Yammer, Slack, Jive ou encore MangoApps.

Cette application intègre tous les outils familiers du réseau social, tels que le fil d’actualités, les groupes, la messagerie et les événements, mais tout cela séparé du monde extérieur et du Facebook personnel.

Facebook at Work ne va pas directement concurrencer LinkedIn, mais la confirmation du projet coïncide avec les plans de ce dernier. LinkedIn envisage en effet le lancement prochain d’une nouvelle application pour partager de l'information entre collègues.

Autre atout pour Facebook at Work, 1,4 milliard de personnes utilisent déjà Facebook au moins une fois par mois, les entreprises pourront donc passer à l'application pro avec un minimum de formation, voire aucune.

Les employés des entreprises pilotes vont pouvoir télécharger l’application mobile pour iOS et Android ou utiliser la version Web du service.

Incertitude sur les données

En juin 2014, TechCrunch avait évoqué le développement de « FB@Work » dans les bureaux londoniens du service en ligne, en s’appuyant sur le fait que tout le monde, chez Facebook, utilisait FB@Work pour communiquer et s’organiser.

La version pilote vise à permettre à Facebook de corriger tous les éventuels problèmes techniques et à affiner le service afin de mieux répondre aux besoins de collaboration et de communication en temps réel des entreprises. Facebook at Work a été conçu uniquement pour un usage interne aux entreprises, selon le Guardian.

L’application collaborative pourrait apporter une nouvelle source de revenus à Facebook, sans lien avec la publicité. Mais les responsables du futur service n’auraient pas encore décidé s’il entend facturer l’usage de cette nouvelle application.

Facebook s’est en outre refusé à répondre aux questions relatives à l’inclusion de publicités dans le service ou à la collecte des données des utilisateurs à des fins commerciales.

Reste que les entreprises préfèrent généralement payer un abonnement plutôt que de supporter la publicité ou de perdre le contrôle de leurs données.

Rien n’indique pour l’heure que Facebook at Work sera ouvert à toutes les entreprises, mais l’application devrait être distribuée via les magasins applicatifs d’Apple et de Google.

Adapté de l’anglais par la rédaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close