Cet article fait partie de notre guide: Conteneurs et automatisation : la voie royale vers DevOps

Gartner : vers une adoption plus large des DevOps

Approche encore de niche, DevOps devrait gagner en adoption d’ici à la fin 2016, pour être employée par 25 % des 2000 plus grandes multinationales.

Selon Gartner, DevOps est encore une pratique de niche « employée par les fournisseurs de services Cloud ». Toutefois, celle-ci devrait se répandre et gagner en adoption dans les grandes entreprises, jusqu’à être utilisée par 25 % des 2000 plus grandes multinationales d’ici la fin 2016, estime Gartner.

Dès lors, le cabinet entrevoit de belles opportunités pour les fournisseurs d’outils DevOps, le marché passant de 1,9 Md$ en 2014 à 2,3 Md$ en 2015, soit une progression de plus de 21 %.

Pour Laurie Wurster, directrice de recherche chez Gartner, cet intérêt croissant pour DevOps s’explique tout d’abord par un besoin : « en raison des changements rapides dans l’environnement économique aujourd’hui, DevOps peut aider les organisations qui avancent pour implémenter une stratégie bimodale supportant leurs efforts de numérisation ».

Comme elle le relève, en misant sur l’amélioration continue, la pratique DevOps « cherche à changer les dynamiques des interactions entre équipes opérationnelles et de développement ». Et de souligner que si le message est « attractif », « il y a de nombreux manques qui préviennent la mise en œuvre de DevOps comme une méthodologie complète », explique Laurie Wurster. Une question de culture, avant tout, avec une notion clé : « devenir plus agile et changer les comportements pour cela ; une perspective qui ne rencontre pas une vaste adhésion dans les équipes opérationnelles classiques ».

En particulier, selon l’analyste, « les organisations adeptes du développement agile seront plus lentes à adopter DevOps à l’échelle de l’ensemble du cycle de vie applicatif ».

Et Gartner d’avancer une explication : « la résistance culturelle et les niveaux bas de discipline à l’égard des processus vont créer des niveaux significatifs d’échec des initiatives DevOps ». Toutefois, pour le cabinet, une majorité d’organisations cherchant à devenir plus agiles « au cours des 5 prochaines années vont reconnaître le besoin d’initiatives DevOps ».

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close