Google déconnecte Google Code

Le service d’hébergement de projets Open Source fermera ses portes le 25 janvier 2015. A partir d’août prochain, le service ne permettra plus aucune soumission.

Google a annoncé que son service d’hébergement de projets Open Source, Google Code, fermerait définitivement ses portes le 25 janvier 2016.

Ce service, initié en 2006 par la firme de Mountain View, avait pour vocation de proposer un espace d’hébergement ainsi qu’un environnement de développement collaboratif pour tous les projets Open Source. A ce titre, il offrait des modules de gestion des bugs, de contrôle des membres, de gestion de versions et de dépôts Subversion ou Git, ainsi qu’une page Wiki et une zone de téléchargement. Un environnement gratuit mis à disposition alors que « ce monde de l’hébergement de projets était limité », soutient Chris DiBona, en charge de l’Open Source chez Google dans un billet de blog.

Depuis, ces services d’hébergement de code se sont multipliés, à commencer par SourceForge et bien sûr GitHub. Nombre de développeurs à l’origine sur Google Code ont déplacé leur projet vers ces solutions alternatives. Y compris Google lui-même, rappelle encore Chris DiBona. Ne laissant dans Google Code que des projets de type spam.

« En fin de compte, les opérations d’administration consistaient presque exclusivement  à gérer des abus », explique-t-il. « Il nous est apparu évident que le service n’était simplement plus utile. »

Google préfère désormais diriger les utilisateurs vers GitHub ou Bitbucket. Le groupe met d’ailleurs à disposition des développeurs des outils de migration vers GitHub. 

La mise au rebus de Google Code suivra plusieurs étapes. Si le 12 mars, Google n’autorise déjà plus la création de nouveaux projets, le 24 août prochain, aucune soumission de code ne sera possible.

A partir de cette date, Google Code passera dans un mode lecture seule.

Le service sera fermé le 25 janvier 2016. Une archive tarball sera mise à disposition pour récupérer les sources jusqu’à la fin 2016. Toutefois, Google s’engage à fournir des dépôts Git et Gerrit pour certains projets cadres, comme Android ou Chrome. Les miroirs des projets Eclipse, ceux de kernel.org seront également maintenus.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close