jirikaderabek - Fotolia

FIC 2018 : l'offre de protection ICS/Scada se structure

Parallèlement, Cybelius et Sentryo ont annoncé des partenariats avec des intégrateurs, GFI Informatique pour le premier, et Assystem pour le second. De quoi aider à répondre aux attentes des opérateurs industriels.

Jean-Michel Orosco, vice-président sénior de Naval Group en charge de la cybersécurité, l’expliquait lors d’un atelier au Forum International de la Cybersécurité (FIC), cette semaine, à Lille : des groupes comme le sien ont besoin qu’on leur présente des solutions qui s’intègrent de manière cohérente avec leurs architectures, pas de produits isolés. Il semble avoir été entendu.

De fait, Cybelius a profité du FIC pour annoncer un partenariat avec GFI Informatique. Dans le cadre de celui-ci, le premier apporte sa sonde de détection des attaques et des dérives des processus Cypres, ainsi que Cyfence, sa DMZ de sécurisation des échanges entre environnements IT et OT. De son côté, GFI Informatique avance Keenaï, son système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) développé en interne sur la base de quatre solutions visant à détecter les attaques, identifier les menaces en temps réel, et réduire les risques.

Toujours profitant du FIC, Sentryo a, pour sa part, annoncé un partenariat non exclusif avec Assystem. Dans un communiqué, les deux partenaires expliquent que celui-ci doit permettre à l’entreprise de services numériques « de proposer à ses clients industriels une offre de service basée sur l’intégration et le déploiement de sa solution ICS Cybervision ».

La sécurité des systèmes de contrôle industriel (ICS/Scada) était décidément à l’honneur lors de cette dixième édition du FIC. Outre ces partenariats, Kaspersky présentait son offre dédiée au domaine. Et si l’intervention de Jean-Michel Orosco n’a pas manqué d’attirer l’attention, le sujet était représenté dans d’autres lieux de débat, à commencer par une table ronde sur la sécurité dite by design où était représenté Air Liquide.

Il faut dire que le domaine de la cybersécurité industrielle a fortement gagné en dynamisme ces six derniers mois. CrowdStrike s’est associé à Dragos pour s’y inviter. FireEye et Cymmetria ont également affiché leurs ambitions pour le sujet. Le second était d’ailleurs présent à Lille, faisant ses premiers pas sur le marché français.

Claroty, l’une des jeunes pousses qui se concentrent sur la sécurité des ICS/Scada, est également depuis peu présente dans l’Hexagone, par le truchement de Star Achats, également distributeur de Waterfall Security, un autre acteur du domaine.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close