Cybersécurité : la filière française joue la carte de l’écosystème

Coup sur coup, Tehtris et HarfangLab viennent d’annoncer des partenariats significatifs, à même de faire profiter leurs clients de synergies robustes au sein de l’écosystème français de la cybersécurité, mais aussi au-delà.

L’édition 2021 du Forum International de la Cybersécurité vient à peine de s’ouvrir à Lille qu’elle est déjà marquée par deux importantes annonces de partenariats courant le spectre de la prévention, la détection et la réponse aux menaces.

La première vient de Tehtris qui lève le voile sur les huit premiers partenaires de la place de marché de sa plateforme Open XDR baptisée… Ecosystem. On retrouve là Dust Mobile (connectivité mobile), The Green Bow (VPN), Proofpoint, CybelAngel, Cyber-detect (analyse morphologique de code exécutable), l’outil de diagnostic de Comae, la solution de sécurité mobile d’eShard, et enfin Celteam, pour l’analyse post-mortem.

La seconde annonce a été faite par HarfangLab, avec une alliance stratégique l’association à Pradeo – pour la sécurité des terminaux mobiles – et à Sekoia.io pour la détection et la remédiation étendues. Et ce n’est pas une première pour cet EDR certifié par l’Anssi : on y trouvait déjà des connecteurs vers la jeune pousse française Glimps, pour l’analyse de code suspect, ou encore Cosmian, pour le partage sécurisé d’indicateurs, voire StrangeBee, connue pour le projet d’orchestration TheHive. Et accessoirement, on retrouve également sur le FIC ON-X Gropupe qui s’appuie, pour son offre de services managés de détection et de réponse (MDR), sur Sekoia.io et HarfangLab.

Ces partenariats ne sont pas les premiers, dans la communauté de la cybersécurité française. Gfi (depuis rebaptisé Inetum) s’était allié à Cybelius et Sesame IT, en 2020, pour proposer une offre complète de détection des menaces capable de couvrir les environnements OT et IT. The GreenBow et Stormshield sont partenaires de longue date et viennent d’ailleurs d’annoncer, à l’occasion du FIC, un renforcement de leur partenariat : le second va intégrer à son catalogue, en novembre, un nouveau client VPN IPsec basé sur la solution entreprise du premier.

Au-delà des efforts d’Hexatrust pour fédérer l’écosystème des Hexagonal, on peut être tenté de voir là de premiers fruits des travaux de construction du Campus cyber, portés par Michel Van Den Berghe. À moins que le rôle pivot joué par l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi), par laquelle sont passés beaucoup de professionnels français du domaine, n’y contribue également de manière marquée. Plusieurs de ses collaborateurs ont encore quitté ses rangs cette année pour rejoindre des entreprises du secteur en plein développement.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Close