PiChris - Fotolia

Lutte contre le hameçonnage : PhishMe se fait racheter et devient Cofense

L'éditeur passe sous le contrôle d'un consortium de fonds d'investissement non détaillé. Cette opération devrait le mettre à l'abri de rachats tels que ceux annoncés récemment par Proofpoint et Barracuda Networks.

PhishMe vient d’annoncer son rachat par un groupe de fonds d’investissement non dévoilé. Au passage, l’éditeur change de nom pour Cofense. Dans un communiqué, il explique que cette opération doit notamment lui donner les moyens de lancer de futures « initiatives de croissance organique et externe ».

Dans la dernière édition de son quadrant magique sur la formation informatisée à la cybersécurité, Gartner plaçait PhishMe parmi les leaders, aux côtés notamment de KnowBe4 et de Wombat Technologies. Et justement, ce dernier vient d’être racheté par Proopoint pour 225 M$ en numéraire. Pour l’éditeur, c’est bien simple, il convient de former mieux et plus, mais également d’utiliser les remontées des collaborateurs – via la plateforme PhishAlarm de Wombat – pour enrichir la connaissance de la menace. Cofense propose également un tel outil, avec l’agent PhishMe Reporter.

Ce marché apparaît particulièrement actif en ce moment. Au mois de janvier, Barracuda Networks avait annoncé le rachat de PhishLine. Comme pour Proofpoint, il s’agissait d’ajouter la sensibilisation des utilisateurs à la lutte technique contre le hameçonnage, via le filtrage de la messagerie.

La question de la place des collaborateurs de l’entreprise dans sa stratégie de sécurité est régulièrement posée. Ce fut d’ailleurs le sujet d’une table ronde aux Assises de la Sécurité, à l’automne dernier. Jérôme Saiz, consultant et animateur de cette table ronde soulignait alors la nature clivante du sujet.

Mais les investisseurs – et les entreprises clientes des plateformes telles que celles de Wombat et PhishMe – semblent avoir tranché et choisi de miser résolument sur l’utilisateur final. Wombat s’est ainsi vendu 225 M$ alors qu’il n’avait levé que moins de 11 M$ depuis sa création en 2008. De son côté, en près de 7 ans d’existence, PhishMe avait levé près de 60 M$. Il indique que sa vente le valorise aujourd’hui à 400 M$.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close