Nmedia - Fotolia

Avec DVX 4.0, Datrium ajoute la sauvegarde dans le nuage AWS

Parallèlement au lancement de sa solution de stockage DVX 4.0, Datrium a annoncé la disponibilité de Cloud DVX, une solution de sauvegarde dédupliquée dans le cloud pour les environnements de stockage DVX. La firme a aussi amélioré la résilience de sa technologie de stockage et ajouté le support d'Oracle RAC.

Comme il l'avait laissé entendre en décembre dernier, Datrium vient d’ajouter des fonctions de réplication vers le cloud à sa solution de stockage logicielle DVX et a également ajouté des fonctions de tolérance accrue aux pannes pour les environnements virtualisés ainsi que le support d’Oracle RAC (Real Application Clusters). 

La première nouveauté de la version 4.0 de DVX est la disponibilité officielle de Cloud DVX une fonction de reprise après sinistre déployée dans le Cloud Elastic Compute Cloud (EC2) d’Amazon AWS.

Habituellement, un système de stockage Datrium se compose de serveurs virtualisés ou conteneurisés (sous ESX, KVM ou Linux/Docker), faisant tourner le logiciel DVX, et de nœuds de stockage. Le logiciel DVX — déployé sous forme de VM ou de conteneur — agit comme un contrôleur distribué au plus près des applications et prend en charge les fonctions essentielles comme la gestion des I/O, la déduplication et la compression des données ou le cache.

Les nœuds de stockage, composés soit de disques durs, soit de SSD, jouent le rôle de couche de persistance des données. En séparant ainsi plan de contrôle et plan de données, Datrium explique qu’il est possible de faire évoluer la performance linéairement avec le nombre de nœuds (jusqu’à 128 nœuds) et ce, indépendamment de la capacité de stockage.

Dans le cloud d’Amazon AWS, le logiciel DVX fonctionne dans des instances EC2 et c’est le service de stockage objet S3 qui joue le rôle de couche de persistance de données. Ce « Cloud DVX » fournit une cible de réplication et de sauvegarde globalement dédupliquée pour les systèmes DVX on-premise d’une entreprise. En utilisant l’interface graphique d’administration de son DVX, le gestionnaire de stockage peut spécifier les machines virtuelles à protéger dans le cloud, la fréquence de protection, la durée de conservation, etc.

Cloud DVX pour la reprise après sinistre

Selon Tushar Agrawal, le directeur produits de Datrium, les instances Cloud DVX sont provisionnées dans Amazon EC2 via AWS Lamba. De même la configuration réseau et le couplage entre Cloud DVX et DVX sur site sont pilotés via AWS Lambda.

Au fur et à mesure que les machines virtuelles écrivent de nouvelles données, DVX collecte les multiples écritures, ou blocs, dans un objet. Dans le cadre d’un déploiement sur site, ces données sont alors « stripées » sur un ou plusieurs nœuds de stockage par un algorithme à base de code à effacement. Dans le cas de Cloud DVX, elles sont agrégées dans un grand objet explique Hugo Patterson, le vice-président de l’ingénierie de Datrium.

Pour une période limitée, Datrium associe un abonnement d’essai gratuit de Cloud DVX d’un an à tout système DVX acheté. L’offre, qui expire au 1er septembre, comprend une licence pour 1 To de capacité de stockage brut (environ 6 To après compression et déduplication). Elle ne couvre pas les frais d’abonnement à Amazon AWS EC2 et S3, dont le client doit s’acquitter auprès d’Amazon AWS. Le prix normal du service Cloud DVX est fixé à 6000 $ par an pour une capacité brute de 5 To.

DVX : résilience améliorée et le support d’Oracle RAC

Outre la reprise après sinistre dans le cloud, Datrium a aussi doté DVX 4.0 de capacités additionnelles séduisantes. Le nouveau mode Peer Cache Mode de DVX 4.0 permet ainsi aux VM d’un nœud de continuer à opérer même si le contrôleur RAID de l’hôte ou tous les SSD de l’hôte défaillent. La fonction Peer Cache permet aux VM d’utiliser les SSD sur un hôte voisin jusqu’à ce que le contrôleur RAID ou les SSD de l’hôte affecté soient de nouveau en ligne.

DVX 4.0 supporte également la prise en charge d’Oracle Real Applications Clusters (RAC) s’exécutant sur un cluster VMware vSphere à quatre nœuds. Le système de stockage Datrium prend en charge la perte de trois des quatre nœuds sans aucun effet sur la disponibilité des données.

Côté sécurité, le module de chiffrement de données au repos et en vol de DVX 4.0 est désormais conforme à la norme fédérale américaine FIPS 140-2. Datrium a ajouté des fonctions d’audit à sa solution permettant d’analyser — via la console DVX — l’ensemble des opérations et événements logués par la baie ainsi que les actions des utilisateurs.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close