MongoDB place Realm au cœur de sa stratégie de développement d’applications

MongoDB a annoncé la fusion du puissant serveur de synchronisation Realm à Stitch et Atlas pour imaginer une continuité dans les développements d’applications tant mobiles que Web. La marque MongoDB Realm remplace Stitch et Atlas devient le backend de Realm.

Pour MongoDB, Realm est bien plus qu’une base de données pour le mobile. C’est l’une des conclusions que l’on peut tirer après l’édition 2019 de MongoDB World qui s’est tenue cette semaine à New York. A cette occasion, la société dirigée par Dev Ittycheria, son CEO, a montré un peu plus ce qu’il comptait faire des technologies de Realm, société rachetée en mai dernier.

Cette société développe historiquement une base NoSQL et open source taillée pour le mobile. Cette base repose sur un modèle objet, comme fondamentalement le propose MongoDB et sa base Documents, avec la particularité d’avoir une prise en compte très forte des problèmes liés au mode déconnecté. Sa technologie lui permet également de faire abstraction des problématiques réseaux. L’autre brique clé de Realm est son serveur de synchronisation qui permet de mettre à jour les données entre les terminaux et le serveur et ce en temps réel. Une des particularités est d’apporter des fonctions automatisées de résolution des conflits liés notamment aux pertes de connectivités ou à l’absence de réseau. Ce qui lui permet de trouver des cas d’usage professionnels dans des environnements très contraints.

Realm est très reconnue chez les développeurs open source et dispose d’une importante communauté d’utilisateurs qui a séduit MongoDB, comme l’affirme Dev Ittycheria, le CEO de MongoDB. En matière de mobilité, MongoDB proposait certes sa propre déclinaison mobile de sa base (MongoDB Mobile) mais « créer un modèle pour favoriser l’adoption prend du temps tout comme attirer les développeurs », explique-t-il. Outre la technologie, Realm dispose de cette grande entrée chez les développeurs.

Pas question donc de stopper Realm, a confirmé Eliot Horowitz, le CTO de MongoDB, épaulé par Alex Stigsen, le co-fondateur de Realm. Ce que commente Sahir Azam, à la tête des produits cloud chez MongoDB : « La marque Realm est très crédible auprès des développeurs et pour le développement mobile. Donc, nous ne voulions pas l’acheter et ensuite perdre ce qui fait partie de la valeur de l'acquisition. »

Stitch + Realm = MongoDB Realm

Au contraire. Surfant sur cette notoriété, MongoDB va faire de Realm une marque entière au catalogue de l’éditeur. Ainsi Stitch, la plateforme serverless de la marque et Realm fusionnent pour conserver le seul nom de ce dernier.

« Nous avons pensé qu'il était plus facile de faire un compromis et qu’il était pertinent d'étendre la marque Realm et d'apporter de la valeur aux clients avec Realm et Stitch sans avoir à s'inquiéter quant à la visibilité de Stitch », rapporte-t-il.

L’intégration sera également technique puisqu’il est prévu de placer le serveur de synchronisation dans Atlas afin de créer une continuité dans les développements mobiles et web. « Nous devons intégrer la logique de la synchronisation et donner à Realm un service de back end beaucoup plus évolutif, ce qu'est Atlas, mais en tirant parti de toute la puissance de la base Realm », précise le responsable.

Enfin, d’autres travaux sont aussi en cours, a confirmé Eliot Horowitz (CTO), comme donner la possibilité de sauvegarder le contenu des mobiles (toute plateforme confondue) vers Atlas ou de mettre en place une synchronisation entre terminaux. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close