Maksim Samasiuk - Fotolia

Datadog enrichit la surveillance des containers avec de l’analyse réseau

Destiné aux opérateurs, le nouvel outil permet de retrouver les interconnexions qui existent entre des ressources d’infrastructures, afin de faire la chasse aux anomalies de trafic au sein d’une application.

Datadog ajoute un outil de monitoring de la performance réseau à sa plateforme de télémétrie du cloud. Intitulé Network Performance Monitoring, celui-ci renseigne les informaticiens sur les connexions réseau ainsi que sur les flux de données, entre serveurs, containers et autres services en cloud.

La plateforme de Datadog est d’ordinaire vendue pour apporter de l’analytique aux développeurs, notamment en ce qui concerne les performances de leurs applications. Cette amélioration aborde en particulier la difficulté à retrouver les interconnexions qui existent entre toutes les ressources, ce qui relève plutôt du rôle des opérateurs.

Même si Network Performance Monitoring ne sera disponible que plus tard cette année, les clients de Datadog peuvent d’ores et déjà le tester en remplissant un formulaire pour adhérer au programme des versions bêta.

Mettre en lumière les anomalies pour limiter les fausses manipulations

En pratique, Network Performance Monitoring analyse automatiquement les communications entre chacun des composants d’une application – ce qui prend habituellement beaucoup de temps à un opérateur humain – et en tire une topologie qui met en lumière les interdépendances. 

Au fur et à mesure, le logiciel apporte une explication de plus en plus élaborée des problèmes dont peut souffrir une application, en mettant en lumière les anomalies dans le trafic de données. Selon l’éditeur, l’utilité directe de la solution est de minimiser le risque d’effacement ou de modification accidentels d’un composant.

Selon Gartner, d’ici à 2022, 75 % des grands comptes exécuteront des applications containerisées. Dans ce contexte, les analystes estiment que de tels outils de monitoring et d’automatisation du réseau se généraliseront dans les projets applicatifs.

Network Performance Monitoring prend en compte tous les éléments d’analyse déjà définis par les opérateurs dans la plateforme de Datadog - les étiquetages, notamment, qui servent à déterminer les points d’amélioration possibles. Il fonctionne aussi bien pour les applications exécutées en cloud que pour celles lancées depuis un cluster du datacenter.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close