phasin - stock.adobe.com

Protection du poste de travail : NSS Labs abandonne les poursuites

Débouté en première instance durant l’été de sa plainte contre plusieurs éditeurs et l’organisation chargée de définir les standards de test de ces outils, le laboratoire a préféré jeter l’éponge.

Le feuilleton est terminé. NSS Labs vient de mettre un terme à son bras de fer judiciaire avec Eset, Symantec, et l’AMTSO. Pour mémoire, l’AMTSO est une organisation fondée en 2008 pour définir des standards de test des systèmes de protection contre les maliciels. Elle compte de nombreux éditeurs et laboratoires de test parmi ses membres, dont NSS Labs.

Vikram Phatak, président de ce laboratoire indépendant, avait annoncé, en septembre 2018, avoir déposé une plainte antitrust visant l’organisation et trois de ses membres éditeurs. Il les accusait de chercher ensemble à prévenir la conduite de tests indépendants de leurs produits.

Dans un billet de blog, Vikram Phatak accusait ouvertement des éditeurs « de boycotter collectivement les organisations de test qui ne se conforment par à leurs standards de l’AMTSO, jusqu’à bloquer l’acquisition et le test indépendant de leurs produits ». Il dénonçait ce qu’il qualifiait de comportement « contraire à l’éthique et trompeur ». Le laboratoire allait même jusqu’à accuser une forme d’entente à l’occasion d’un bras de fer entre lui et NSS Labs début 2017. L’AMTSO, Crowdstrike et Symantec n’avaient pas manqué de répondre publiquement aux accusations portées par NSS Labs.

Mais le temps a passé. Crowdstrike et NSS Labs ont ainsi enterré la hache de guerre au printemps. De son côté, la justice américaine s’est rangée aux positions des défendeurs et a débouté le laboratoire de sa plainte dans le courant de l’été. NSS Labs avait la possibilité d’amender sa plainte, mais a préféré jeter l’éponge. Mais il n’apparaît pas pour autant apaisé, loin s’en faut.  

NSS Labs affirme ainsi que les éditeurs « ont utilisé une ébauche de norme de l’association pour démontrer leur insatisfaction à l’égard de tests ayant montré les faiblesses de leurs produits, en contradiction de leurs allégations commerciales ».

Toutefois, Jason Brvenik, PDG de NSS Labs, estime que « l’AMTSO a fait des progrès, au cours de l’année écoulée, pour être plus équitable et équilibrée dans sa structure », mais également que les éditeurs « ont fait des progrès dans leur collaboration avec les laboratoires de test ».

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close