Apple s’offre une plateforme d’administration de terminaux

Le groupe vient de faire l’acquisition de la jeune pousse Fleetsmith, dont la plateforme permet de gérer Mac, iPhone, iPad, mais aussi Apple TV. De quoi étendre le service Apple Business Manager, voire son équivalent pour les écoles.

Les équipes de Fleetsmith viennent d’annoncer rejoindre les rangs d’Apple. Le groupe n’a pas expliqué ses intentions. Mais dans un billet de blog, les fondateurs de cette jeune pousse éditrice d’une plateforme d’administration unifiée de terminaux (UEM) – iPhone, iPad, Apple TV, mais également Mac – estiment que ce rapprochement peut leur permettre « de véritablement accomplir notre mission, à savoir fournir Fleetsmith aux entreprises et institutions de toutes tailles, dans le monde entier ».

Suite de l'article ci-dessous

Cette plateforme d’UEM centrée sur le monde Apple permet de gérer les configurations des appareils, leur affectation – y compris en lien avec G Apps ou Office 365 –, leur conformité avec les politiques de sécurité internes, etc. Elle était jusqu’ici proposée en deux éditions : Intelligence, gratuite, et Managed, à 8,25 $/mois et par appareil.
Si la première peut paraître assez complète pour des besoins de base, la seconde ajoute des fonctions telles que le déploiement sans contact, l’effacement et le verrouillage à distance, la gestion des installations d’applications et des mises à jour, le contrôle du chiffrement de disque ou encore l’inventaire des terminaux. Mais le prix demandé peut paraître quelque peu élevé par rapport à ce que propose par exemple Jamf Software, pour ne mentionner que lui.

Fleetsmith n’est pas un inconnu du monde Apple. La firme à la pomme le présentait déjà parmi les partenaires d’administration de terminaux mobiles pour son service Apple Business Manager. Ce service permet notamment aux entreprises de profiter de certaines de ses plus récentes capacités de MDM, comme la gestion de plusieurs identifiants Apple sur un même terminal – l’un personnel, l’autre d’entreprise –, ou encore l’enrôlement d’utilisateur et le partage d’iPad. Autant de choses introduites en 2018, avec iOS 11.3. À l’époque, c’est Jamf Software qui avait vendu la mèche.

En fait, Apple Business Manager apparaît en fait comme le pendant petites entreprises d’Apple School Manager, présenté plus tôt. Et justement, avec Fleetsmith, la firme à la pomme disposera d’une plateforme lui permettant d’étendre le périmètre fonctionnel de ces deux services, ajoutant donc une couche d’UEM simple, à proposer dans un package clés en main pour les écoles et petites entreprises, sans qu’elles aient besoin de chercher une alternative et de développer des compétences d’administration additionnelles.  

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

Close