fabioberti.it - Fotolia

Open Source : Rust aura bientôt le droit à sa propre fondation

En retour de flammes de la restructuration de Mozilla, l'équipe en charge du projet Rust précipite la création d'une fondation open source dédiée au langage de programmation dont les portes ouvriront idéalement à la fin de l'année. Une décision qui ne doit pas remettre en question l'attrait de Rust auprès des développeurs.

Le 11 août dernier, Mozilla a annoncé une restructuration accompagnée d’une vague de licenciement majeure. Cette décision, en partie dû aux crises sanitaires et économiques en cours, a non seulement un impact sur les activités du spécialiste de la navigation web, mais également sur les projets open source auxquels il contribue.

Suite de l'article ci-dessous

Né officiellement en 2010, le projet de langage de programmation Rust (une alternative à C/C++) était porté en interne par Mozilla. Malgré la mise en place d’une gouvernance indépendante en 2015, au lancement de la version 1.0 du langage, les principaux contributeurs étaient des employés Mozilla.

Évidemment, une telle restructuration pourrait semer le doute parmi les membres de la communauté et les entreprises qui soutiennent Rust.

Les responsables du projet open source ont souhaité mettre rapidement fin aux interrogations quant à son avenir. « On pense souvent à tort que tous les employés de Mozilla qui ont participé à la direction de Rust l'ont fait dans le cadre de leur emploi. En fait, de nombreux employés de Mozilla ont contribué à Rust sur leur temps personnel et non dans le cadre de leur travail », tient à rappeler l’équipe Rust Core dans un article de blog. Les auteurs de l’article notent et comprennent toutefois que certains membres ne veulent plus participer à la conception du langage de programmation.

Une fondation légale et financière pour Rust

L’éditeur a surtout annoncé le lancement prochain d’une fondation consacrée à Rust d’ici à la fin de l’année. La restructuration de Mozilla n’explique pas à elle seule le lancement d’une organisation open source et indépendante.

Les membres de la Rust Core Team expliquent rencontrer des difficultés légales et financières au regard de la taille actuelle du projet. À ce titre l’idée d’établir une fondation a émergé il y a près d’un an. Cette idée avait été formalisée publiquement par Nicholas Matsakis, Principal Researcher chez Mozilla. La décision de Mozilla semble ici un accélérateur.

Si la lettre d’intention est claire, l’équipe derrière le langage de programmation en pleine ascension doit avant tout concevoir une identité légale à la fondation. Par ailleurs, elle doit rapatrier les marques Rust, Cargo et crates.io au sein de cette future entité qui aura la charge d’en gérer les aspects financiers. Pour l’instant, Mozilla détient les copyrights de l’ensemble de ces marques et héberge le gestionnaire de paquets Rust crates.io. La fondation Rust devra aussi ouvrir son propre compte en banque.

Ces étapes simples sur le papier prennent généralement plusieurs mois, selon les dires de Mike Milinkovich, directeur exécutif de la fondation Eclipse. De plus, la Rust Core Team veut s’appuyer sur ses sponsors actuels que sont Mozilla, Microsoft Azure, Arm, GitHub, Google Cloud ou encore AWS tout en conservant sa neutralité ou plutôt ne pas « se reposer sur un seul sponsor ». Là encore, Nicholas Matsakis exprimait ce besoin en janvier 2020 au nom du projet Rust pour « encourager les investissements » d’un plus grand nombre d’entreprises. À noter que Rust a longtemps eu l’image d’un projet appartenant exclusivement à Mozilla.

Actuellement, Microsoft couvre les besoins CI et AWS offre des services Amazon S3 pour l’organisation.

Rust ne doit pas perdre de sa superbe

En attendant, le remaniement chez Mozilla a entraîné la sélection d’une nouvelle équipe qui a la charge de finaliser la création de cette fondation. Nicholas Matsakis reste l’un des membres tout comme Ryan Levick Cloud Advocate chez Microsoft et Josh Triplett, Principal Engineer chez Intel. Là encore, l’on retrouve cette volonté de conserver les principaux membres malgré le changement de statut dans le manifeste du 9 janvier 2020.

Cette période mouvementée ne doit pas remettre en cause la pertinence du langage de programmation, même si le développement de Servo, le moteur de recherche massivement parallèle de Mozilla basé sur Rust, risque un ralentissement. De son côté, Microsoft a annoncé en mai la disponibilité d’un outil de projection de langages : Rust/WinRT. Le géant du cloud a aussi présenté le support de Rust par Control Flow Guard, un outil pour combattre les corruptions de mémoire dans Windows 10. De manière générale, l’équipe de R&D de Microsoft spécialisée dans la sécurité loue les qualités du langage en ce qui concerne la gestion de la mémoire.

Enfin, entre 2018 et 2019, Rust serait le deuxième langage au plus fort taux de croissance auprès des développeurs derrière Dart, mais devant HCL et Kotlin, selon le sondage Octoverse de GitHub.

Pour approfondir sur Langages

Close