Maksim Kabakou - Fotolia

Comprenez les avantages du langage de programmation Rust

Pourquoi Rust continue de gagner en popularité ? Dans cet article, nous examinons les caractéristiques de ce langage composite et multi-plateformes qui en font un sérieux concurrent à C.

Avec ses capacités natives couvrant ses macros, ses éléments génériques, la correspondance de motifs et la composition, le langage de programmation Rust est à surveiller. ?

Suite de l'article ci-dessous

Programmer en Rust offrirait vitesse et sécurité pour diverses tâches, telles que le développement d’applications web, la conception de services distribués ou d’applications multi-plateformes qui utilisent de puissants outils de ligne de commande.

Les principaux traits à retenir de Rust ? Son système de type riche associé à ses fonctionnalités comme les clôtures et les itérateurs. Les développeurs peuvent effectuer une compilation croisée de Rust pour l’intégrer à du code préexistant. Par ailleurs, le langage sied aux environnements dépendant de faibles ressources.

Dans cet article, nous examinons les différentes caractéristiques de Rust qui continuent d’attirer un nombre croissant de programmeurs à la recherche d’un langage multi-plateformes, fiable et composite.

Protection de la mémoire, caractéristiques du compilateur et de la bibliothèque

La protection de la mémoire est essentielle pour que les systèmes distribués fonctionnent efficacement. Rust impose des allocations de mémoire strictes, la sécurisation du code et la prise en charge des autres programmes qui utilisent la mémoire.

Le langage de programmation soutenu par AWS exige une gestion des ressources propriétaires par leur acquisition et leur initialisation. Il s’agit d’un des concepts fondamentaux de la programmation orientée objet et de C++. Des sondes intelligentes renforcent la sécurisation lors de l’utilisation de la mémoire. Le compilateur de Rust est également plus rigoureux que celui utilisé avec C, ce qui garantit une réduction drastique des problèmes liés à la mémoire en production.

Avec la programmation Rust, chaque valeur se voit attribuer un propriétaire. Il s’agit d’une liste de règles que le compilateur vérifie au moment de son exécution. Lorsqu’un propriétaire sort du champ d’application, la valeur est abandonnée. Cette fonctionnalité contrôle le suivi et l’allocation de la mémoire. Le compilateur régit la répartition des propriétaires entre les objets pour atténuer les surprises à l’exécution. En fournissant des garanties de ce type pour le partage de la valeur, les threads peuvent emprunter des valeurs, gérer la propriété et transférer la portée d'une valeur à un nouveau thread. Quand ce principe est bien compris, les applications codées en Rust ne surchargent pas la mémoire.

En général, Rust doit son succès à ses bibliothèques, les outils associés et le support offert par la communauté. Cependant, cet engouement est également dû à son compilateur ouvert et ses processus de développement. Cargo, un gestionnaire de packages conçu par la communauté pour les librairies Rust, fournit de nombreuses API pour des bibliothèques et des frameworks communs. Les librairies de Cargo sont exhaustives, mais gardez à l’esprit que les bibliothèques tierces connues sous le nom de « crates », réclament des tests préliminaires afin de déterminer leur validité dans un projet.

De plus, la Rust Standard Library comprend des structures de données bien connues qui prend en charge, les séquences, les cartes et d’autres ressources. Cette bibliothèque facilite également le déploiement de containers, les manipulations des objets string, la gestion des threads et le départ/arrêt des réseaux et des fichiers.

Développement multiplateformes et support

Comme nous l’avons déjà expliqué, Rust facilite le développement multiplateformes sur Linux, macOS, Windows et d’autres OS supportés. Les développeurs peuvent accéder à un ensemble d’outils en ligne de commande afin de compiler un programme pour la plateforme de leur choix. Ainsi, Rust peut vous aider à réaliser des développements de bas niveau, haut niveau et front end.

Par exemple, les programmeurs peuvent écrire du code compilé dans WebAssembly, un standard ouvert qui délivre de bonnes performances pour des applications disponibles depuis des pages web. Par ailleurs, ils accèdent à des outils pour déployer le code Rust au sein de packages JavaScript via des liaisons dans le cadre d’un développement Web.

Pour améliorer la prise en charge des environnements de développement (IDE), Rust profite d’un outil de formatage, RustFmt. Les utilisateurs peuvent également profiter de Clippy et d’Atom pour détecter des bugs, spécifier des « lint levels », des niveaux d’alertes, et renforcer le code « idiomatique ». Le nombre de frameworks dédiés à Rust ne cesse d’augmenter. Rocket, Nickel et Actix sont quelques-uns de ceux-là apparus récemment.

Le langage en question met l’accent sur la composition. En la matière, il s’appuie sur l’héritage de C++ ou de Java. En utilisant des interfaces composites, les développeurs peuvent prioriser les descriptions de type basées sur des caractéristiques particulières. Rust est alors un langage de programmation modulaire. Cette approche consiste à organiser des bouts de code en packages que d’autres développeurs peuvent réutiliser en tant que modules publics ou privés.

Un logiciel moderne doit être capable de prendre de l’ampleur grâce à de multiples threads et processus. Il doit également communiquer sans intermédiaire avec le trafic externe. Rust répond à ces besoins. La prise en charge des workloads « concurrents » permet de construire des services distribués dans lesquels différentes parties d’un programme s’exécutent simultanément pour accéder aux ressources.

Pour débuter, les développeurs peuvent simplement télécharger rustup, un installateur doublé d’un outil de gestion de versions, pour paramétrer leur environnement de développement.

Pour approfondir sur Langages

Close