Tierney - stock.adobe.com

Avec Preempt Security, CrowdStrike va ajouter l’accès conditionnel à Falcon

La plateforme Falcon de protection des hôtes du système d’information remontera des informations contextuelles sur les accès, et assurera l’application des règles de sécurité en conséquence.

CrowdStrike vient d’annoncer l’acquisition de Preempt Security. Cette jeune pousse a été fondée en 2014 par Ajit Sancheti et Roman Blachman, un ancien de NetScreen puis Juniper pour le premier, et de Lacoon Mobile Security pour le second. Preempt Security s’est fait une spécialité du contrôle d’accès conditionnel dynamique et continu.

Suite de l'article ci-dessous

L’ensemble s’appuie sur une analyse des risques visant à détecter en temps réel les menaces éventuelles, qu’il s’agisse simplement de comportements négligents ou de détournements de privilèges, voire de comptes et de déplacement latéral dans l’environnement. Le tout pour lever des alertes, mais également déclencher de manière adaptative le recours à l’authentification à facteurs multiples. La plateforme de Preempt Security peut d’ailleurs s’intégrer aux solutions d’Okta, de Ping Identity, mais aussi de Duo, Centrify, ou encore Phantom et Demisto, notamment.

Dans un communiqué de presse, CrowdStrike replace cette acquisition dans la tendance plus générale du sans confiance, le fameux zero-trust : « ensemble, CrowdStrike et Preempt vont fournir une architecture de sécurité et de protection contre les menaces zero trust pour garder les utilisateurs, terminaux et données des organisations à l’abri des attaques modernes, sans compromettre la productivité ou l’expérience utilisateur ». La technologie de Preempt doit ainsi être intégrée à la plateforme Falcon de l’éditeur.

Et George Kurtz, co-fondateur et PDG de CrowdStrike, d’estimer que cette intégration « va aider les clients à obtenir une visibilité de bout en bout et à appliquer [leurs règles de sécurité] à partir de décisions basées sur le risque, le comportement et l’identité, pour bloquer les attaques en temps réel ».

Pour cette opération, CrowdStrike va débourser 86 M$ en numéraire, et 10 M$ sous forme d’actions et d’options. Depuis sa création, Preempt Security avait levé 27,5 M$ en deux tours de table. L’acquisition doit être finalisée d’ici la fin du trimestre.

Pour approfondir sur Gestion d’identités

Close