Helene - stock.adobe.com

Starburst lève 100 millions de $ et dit adieu à la marque PrestoSQL

Starburst fait progresser sa plateforme de données dédiée aux entreprises grâce à un nouveau financement qui l’aidera à propulser le moteur de requêtes open source Trino – anciennement connu sous le nom de PrestoSQL – dans le cloud.

La communauté des spécialistes de Presto commence l’année 2021 avec quelques grands changements. PrestoSQL a été rebaptisé et Starburst, l’un de ses principaux contributeurs, a annoncé mercredi dernier une levée de fonds de 100 millions de dollars.

Suite de l'article ci-dessous

Starburst, basée à Boston, a récolté au total 164 millions de dollars. Cette série C a été menée par Andreessen Horowitz avec la participation de Salesforce Ventures, ainsi que des investisseurs existants Coatue et Index Ventures. Starburst est dirigé par les fondateurs du projet open source Presto, qui a débuté chez Facebook. Presto apporte une couche de requêtes SQL particulièrement utile dans le cadre de déploiement d’un data lake.

Presto, PrestoSQL, PrestoDB et Trino

L’écosystème Presto est divisé. Jusqu’à peu, les compétiteurs s’octroyaient la marque pour leur propre projet open source et leur distribution.

En 2019, Starbust a contribué à la création de la Presto Software Foundation avec d’autres éditeurs afin de développer PrestoSQL. Il ne faut pas la confondre avec la Presto Foundation, effort rival poussé la même année par Facebook dans le but de maintenir PrestoDB, une version antagoniste du moteur de requêtes SQL distribué.

Les acteurs impliqués ont bien tenté de réunir les deux groupes, en vain. En conséquence, la Presto Software Foundation a rebaptisé PrestoSQL en Trino le 27 décembre 2020.

« Le projet [Trino] est maintenant en meilleure position pour forger sa propre identité et mettre en avant la différenciation par rapport à PrestoDB. »
Matt AslettDirecteur de recherche, S&P Global Market Intelligence

« Le fait qu’il y ait eu deux projets concurrents, appelés Presto, était potentiellement déroutant, et bien que Trino ait besoin de repartir à zéro en matière de reconnaissance de marque, le projet est maintenant en meilleure position pour forger sa propre identité et mettre en avant la différenciation par rapport à PrestoDB », estime Matt Aslett, directeur de recherche chez S&P Global Market Intelligence.

Starburst prêt à faire progresser PrestoSQL en tant que Trino

Débarrassé des conventions d’appellation, Starburst veut aller de l’avant avec son objectif de faire progresser l’emploi de Trino.

« La dernière levée de fonds et valorisation de Starburst met en évidence le momentum et la confiance des investisseurs dans l’utilisation de moteurs de recherche interactifs pour analyser les données dans les services de stockage en cloud – ce que nous avons nommé une architecture de données abstraites », déclare Matt Aslett.

Justin Borgman, co-fondateur et PDG de Starburst, explique que l’intérêt des investisseurs pour la société a conduit au nouveau tour de financement. Il ajoute qu’Andreessen Horowitz, le meneur de ce tour de table, a également soutenu d’autres éditeurs spécialisés de la donnée, notamment Databricks, l’un des principaux contributeurs à l’infrastructure de traitement parallèle open source Spark.

« Nous pensons que Databricks est un excellent modèle pour nous », déclare Justin Borgman. « Ce qu’ils ont fait pour Spark est ce que nous voulons faire pour Presto ».

Spark vs Presto/Trino

Databricks a contribué à faire avancer Spark qui propulse son concept de Lakehouse. Alors que Spark et Presto sont souvent considérés comme des rivaux sur le marché, Justin Borgman juge que les deux technologies répondent à des cas d’usage différents.

« Presto s’avère beaucoup plus adapté aux applications traditionnelles de datawarehousing et de BI basées sur le langage SQL. »
Justin BorgmanCo-fondateur et PDG, Starbust

« Je pense que Spark est la solution idéale pour entraîner des modèles de machine learning », indique-t-il. « En revanche, Presto s’avère beaucoup plus adapté aux applications traditionnelles de datawarehousing et de BI basées sur le langage SQL ».

Il ajoute qu’à son avis, il existe des consommateurs distincts pour Presto et SQL. Les usagers attirés par Presto savent comment écrire des requêtes SQL ou utilisent déjà un outil qui parle SQL en arrière-plan, tel que Tableau ou Looker.

Le principal concurrent de Presto reste Hive, qui semble être le préféré des entreprises et des développeurs, si l’on en croit le classement de Db-Engines.

Starbust propulse Trino dans le cloud

La plateforme Starburst Enterprise a fait l’objet de plusieurs mises à jour en 2020, dont une en juillet qui a ajouté un support amélioré pour les charges de travail héritées de Hadoop.

Starburst est déjà disponible sur site et par le biais d’un modèle de cloud autogéré. En 2021, l’éditeur prévoit de lancer une version managée en mode SaaS.

« La plateforme existante est “self-managed”, ce qui signifie que vous pouvez la déployer où vous voulez », considère Justin Borgman. « Nous allons introduire une version SaaS, en bêta privée aujourd’hui, et comme nous continuons à affiner ce produit, nous le sortirons avant la fin de ce trimestre. »

Pour approfondir sur Datawarehouse

Close