Jakub Jirsák - stock.adobe.com

Proofpoint récolte les fruits des rachats de Meta Networks et d’Intelisecure

L’éditeur vient d’annoncer une solution de sécurité combinant CASB, déport de rendu Web et accès réseau sans confiance. Le résultat de l’intégration de trois acquisitions, dont Meta Networks. Il ajoute à cela la prévention des fuites de données avec Intelisecure.

Proofpoint vient de profiter de l’édition 2021 de sa conférence annuelle Protect pour lever le voile sur une solution de sécurité en mode cloud, combinant accès réseau sans confiance (ZTNA), déport de rendu Web, et passerelle d’accès Cloud sécurisé (CASB).

Avec cette nouvelle offre, Proofpoint finalise en fait l’intégration de trois rachats. Il y a d’abord Weblife pour le déport de rendu Web, racheté fin 2017.

Vient ensuite la technologie de Firelayers, pour le volet CASB, qui a été racheté la même année et qui a valu à Proofpoint son entrée dans le quadrant magique de Gartner pour ce segment fin 2018.

Le troisième étage de la fusée n’est autre que Meta Networks, pour la partie ZTNA. De manière très sommaire, Meta Networks entendait proposer aux entreprises un réseau local virtuel, à définition logicielle, en centrant son approche sur l’identité des utilisateurs. En 2018, Shmulik Ladkani, co-fondateur et directeur technique de l’entreprise, résumait ainsi : « l’identité de l’utilisateur est attachée à chaque paquet ».

Ce qui ne manque pas d’ouvrir d’intéressantes perspectives en termes de SSO, mais également d’analyse comportementale et de détection d’anomalies (UEBA). Mais pas question pour autant de faire l’impasse sur la notion de périmètre : celui-ci est défini de manière logicielle, par isolation aux couches 3 et 4 du réseau. Le tout se veut ouvert et interopérable. Surtout, le métaréseau avancé par Meta Networks se veut aussi compatible avec les dispositions de sécurité déjà déployées sur l’infrastructure locale, tout en constituant un lien unificateur avec les infrastructures distantes, déportées et même cloud.

Proofpoint a annoncé l’acquisition de Meta Networks au printemps 2019. À l’époque, Gary Steele, PDG de Proofpoint, expliquait que l’intégration des deux technologies doit permettre « aux entreprises de contrôler plus facilement l’accès des employés et des prestataires aux applications sur site et dans le cloud ».

Cette intégration programmée s’est manifestement faite dans la patience : l’an dernier, Ryan Kalember, vice-président sénior de Proofpoint en charge de la stratégie cybersécurité, nous expliquait qu’elle n’en était qu’à ses débuts. Une importante étape vient donc d’être franchie.

Enfin, l’éditeur a profité de Protect 2021 pour proposer un service managé de prévention des fuites de données (DLP), issu du rachat d’InteliSecure fin février. Celui-ci doit venir compléter l’offre de protection de l’information de Proofpoint.

Pour approfondir sur Sécurité du Cloud

Close