Gartner : Hadoop n’est pas une priorité pour les entreprises

54% des entreprises sondées par Gartner rapportent n’avoir aucun projet d’investissement. Le nombre de projets de déploiements prévu dans les 2 ans décélère. Absence de compétence et de ROI sont les deux freins principaux.

En dépit d’un vacarme assourdissant et de la ruée des fournisseurs de technologies vers Hadoop, les entreprises ne considèrent pas le framework comme une priorité, voire n’y voient aucune valeur. C’est une des conclusions, à contre-courant, que l’on’ pouvait retenir d’une étude du cabinet d’analystes Gartner, réalisée entre février et mars 2015, auprès de 284 membres du Research Circle de Gartner.

L’un des points clés de l’étude montre d’abord qu’Hadoop n’a pas eu l’audience attendue. Quelque 54% des personnes interrogées par Gartner admettent clairement n’avoir aucun programme Hadoop dans les bacs et aucune volonté d’investir dans le framework. Pour elle, Hadoop n’est tout simplement pas une priorité. Autre écueil évoqué, la technologie ne serait pas adapté aux besoins métiers. Comme « sur-dimensionné par rapport aux problèmes des départements métiers », les coûts d’implémentation dépassant forcément les gains obtenus, raconte encore le cabinet d’analyste.

Mais autre point fort de l’étude : après un démarrage auprès d’une première vague d’utilisateurs en avance de phase, il apparait que l’adoption d’Hadoop cale. Si 26% des entreprises sondées dans le cadre  de ce rapport affirment avoir déployé ou encore testé Hadoop, elles sont beaucoup moins nombreuses à se projeter dans le futur. Seulement 11% indiquent avoir des projets d’investissements dans les 12 prochains mois et 7 % dans les deux années à venir. De quoi alors donner un vrai coup de frein dans les prévisions de croissance de l’écosystème bâti autour d’Hadoop. Selon IDC, ce marché devait suivre un rythme de croissance de 60% par an  jusqu’en 2016 pour atteindre plus de 810 millions de dollars. Pour les fournisseurs en place, la meilleure perspective de revenus semble être  encore d’accroitre les déploiements de la base installée.

Manque de compétence et de ROI

Problème d’éducation du marché, maturité de l’offre ? Non, pour les entreprises, le principal frein à l’adoption d’Hadoop est encore le manque de compétences. C’est le cas de 57% des répondants à l’étude de Gartner. Même si les fournisseurs de technologies ont mis en place des programmes de formation, ou adapter leurs outils pour répondre à cette pénurie de talent, ce problème de formation devrait encore durer pendant 2 à 3 ans, constate Gartner.

Autre frein, la difficulté de trouver un ROI et de la valeur dans un déploiement Hadoop est citée par 49% des répondants. Il faut dire que même si Hadoop est déployé, le nombre d’utilisateurs qui y accèdent reste encore étonnamment réduit, explique le cabinet. 70% des répondants ayant donc installé Hadoop rapportent que seulement entre 1 à 20 utilisateurs accèdent au cluster Hadoop. Pire, 4% ne recensent aucun utilisateur sur leur cluster en place.  « Une des propositions de valeur d’Hadoop est qu’il s’agit d’une solution moins chère qu’une infrastructure traditionnelle. Toutefois, ce nombre réduit d’utilisateurs, rapporté aux coûts hardware d’un cluster et à ceux du support logiciel, montre probablement qu’Hadoop ne tient pas ses promesses », commente Gartner.

 

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close