CloudWeek Paris : une vision consensuelle du futur du Cloud Computing

Premier jour de la Cloudweek Paris 2015. 5 jours autour du Cloud pour discuter, échanger, partager autour du Cloud Computing. Pour l’ouverture, huit personnalités du secteur donne leur vision. Plutôt consensuelle.

10 000 visiteurs en 2017 – 4 000 attendus cette semaine pour la première édition – et un futur Président de la République à tendance numérique : en ouverture de la CloudWeek 2015 – dont LeMagIT est partenaire – Pierre-José Billotte, président d’Eurocloud à l’origine de l’événement, se tourne résolument vers l’avenir. Tout au long de la semaine, la CloudWeek présentera à Paris autour de plusieurs dizaines d’événements associés, toutes formes de développement d’activités, de services, de logiciels et d’infrastructure de Cloud Computing.

Aujourd’hui, la conférence inaugurale portait sur l’avenir avec l’intervention de huit spécialistes, acteurs ou observateurs, venus présenter leur vision de l’IT et du Cloud Computing à l’horizon 2025.
Pour Ray Wang, analyste principal et président de Constellation Research, l’un des analystes star de la Silicon Valley, « le Cloud Computing, c’est d’abord l’occasion d’une réinvention… commerciale ! L’occasion de nouvelles expériences de consommateur et de nouveaux modèles de distribution des produits. 

Le Cloud, au cœur de la transformation numérique

Pour Pierre  Janin, Président d’AXA Banque, « le Cloud est le fondement de la réinvention du métier de banquier et offre l’opportunité d’aller encore plus loin ». Il permet également de trouver des marges de manœuvre économique : « nous avons déjà divisé par 40 le coût du stockage de nos données. ». Le Cloud Computing, c’est également l’accès à la mobilité : « pour attirer et assister les meilleurs collaborateurs ; pour développer les meilleures applications. » Il y cependant un risque à conjurer : celui de l’absence de confiance…

Huit visionnaires donc et une seule femme ! L’IT innove en termes de technologie mais pas vraiment au niveau de l’égalité homme/femme… Pour Rachel Delacour, PDG fondatrice de BIME, startup montpelliéraine orientée BI,  « en 2025, l’externalisation IT sera totale pour les entreprises utilisatrices grâce au Cloud. Et le monde IT sera totalement hétérogène, la clé de valorisation se trouvant donc dans les APIs plus que dans les applications elles-mêmes. L’IT du futur est API Centric. »

Venu de loin pour cet événement inaugural Chiseki Sagawa, directeur de la Platform Planning & Strategies Unit, en charge de la stratégie Cloud Computing et du développement de la plateforme chez Fujitsu, estime que « le Cloud va amener l’harmonie homme/robot ». Son maitre mot : la spécialisation. « Une connaissance approfondie des utilisateurs doit permettre une individualisation des offres dans un contexte de masse. »

Calcul, stockage et DevOps

De son côté, Fred Potter, fondateur de la start-up Netatmo, le Cloud, c’est d’abord la puissance infinie. « Calcul, stockage : a priori plus de limites donc les applications peuvent donner leur pleine mesure ».

Plus développeur dans son approche, Jérome Petazzoni, l’un des premiers promoteurs de Docker, estime que l’approche DevOps – qui rapproche le monde de l’exploitation de celui des développeurs – sera au cœur des succès du Cloud Computing.

Une approche convergente que rejoint également Phil Wainewright, consultant co-fondateur de la fédération européenne Eurocloud, pour qui dans le Cloud Computing, « il ne s’agit pas seulement de porter son existant applicatif vers une nouvelle forme d’infrastructure ou de distribution de la puissance informatique, mais bien de repenser totalement sa relation à la consommation et à l’exploitation des logiciels. »

Huit visions plutôt convergentes donc où la puissance, l’interopérabilité et l’expérience utilisateur tiennent lieu de fils rouges. Mention spéciale cependant pour le moins IT de l’ensemble des intervenants : Pierre Janin d’AXA Banque s’est montré enthousiaste tout en ne perdant pas de vue les enjeux en termes de sécurité, de confidentialité et de confiance, déterminants dans un environnement ouvert à l’extrême.

La CloudWeek désormais lancée, un certain nombre d’événements vont venir animer la semaine. LeMagIT, partenaire de l’événement, prévoit, en plus de la couverture de quelques sessions spécifiques, la publication d’un dossier PDF chaque jour, sur une thématique spécifique, selon le programme suivant :

1. Le PaaS : Où en est le marché
2. Stockage cloud : l’avènement des Dropbox-like
3. 5 conseils pour gérer vos VM VMWare
4. Datacenter : l’enjeu de l’efficacité énergétique à l’heure du Cloud
5. OpenStack : le Cloud a trouvé son socle standard

Pour approfondir sur SaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close